En ce moment chez la Bastidane ...

Je n’ai pas les moyens.

Classé dans : Augusta | 1

 

La vie est difficile en ce moment, c’est la crise économique à son comble, lorsque je regarde les informations à la télévision je suis effrayée. Même si  c’est un plaisir d’économiser pendant quelques temps, pour s’offrir le stage dont on rêve, la vie est difficile,  je devais faire un stage avec Pascal Jaouen qui a été annulé par manque de participants, 180 euros à la rentrée des classes c’est une sacrée somme.  Je… le ferais un jour, c’est ce qui fait partie des rêves « probables », en revanche faire un stage une fois par mois voire un fois par trimestre, financièrement c’est impossible et je suis sûre que je ne suis pas la seule, à réagir comme ça. Mais faire celui dont on a vraiment envie !!!! parce que c’est notre passion, notre moment d’éternité, dans une bulle de quelques heures et sortir en ayant l’impression d’avoir appris, d’avoir créé, d’être entrée tout doucement pour une fois dans le monde des artistes, des créatrices et revenir la tête pleine de rêves.

Je suis animatrice et présidente d’une association de patchwork, couture et broderie, c’est pour celà que je suis absolument contre d’imposer dans les clubs des stages payants, les dames n’ont pas toutes les mêmes moyens  Qu’elles soient jeunes ou plus âgées, elles ont des charges qui ne leur permettent pas toujours de vivre leur passion. Ma deuxième casquette est celle de créatrice et j’ai une toute petite boutique, où pour l’instant je ne vends rien ….

Malgré ces deux casquettes, vais je réussir à concilier les deux ? Vais je trouver le juste milieu.  Ce qui est important aujourd’hui c’est  le partage. Je ne supporte pas qu’une dame me dise, je ne fais pas de patchwork, je ne fais pas de broderie, je ne fais pas d’art textile parce que ça coûte cher …. je ne veux plus entendre celà, c’est si difficile.  On a tous le droit de créer. Alors pour moi, le patchwork doit être et est encore, symbole de récupération et d’échange. J’essaye au maximum dans mes créations d’utiliser du matériel de récupération, afin que ceux qui n’ont pas les moyens pour se les offrir en kit, puissent quand même les créer avec la fiche.

L’esprit du patch doit rester l’esprit du patch, quoiqu’il arrive ….. faire du beau avec du  moche, faire du neuf avec du vieux. Faire de l’utilitaire et de l’éphémère pour que la vie soit plus belle.

 Je ne veux plus jamais entendre, parce que ça me fait mal aux tripes, ca me fait mal au coeur,  je n’en ai pas les moyens ……… c’est pour celà que je veux prouver qu’il est possible de faire de jolies choses avec ce que l’on a. Que la récup n’est pas synomyme du tricot d’Anénome ou de couvertures pour chiens.

C’était mon humeur ce matin, aujourd’hui  11 novembre, et pour finir, je vous offre une photo d’un quilt confectionné avec des vieux uniformes, parce que la guerre de 14 était « la der des der », joli symbole de récupération, de beauté et de paix.

 

Bonne journée à tous, avec toute mon amitié.

  « Si vous voulez vraiment rêver, réveillez vous …. » Daniel Pennac – Au bonheur des ogres.

Joyeux Halloween

Classé dans : Inspiration | 0

Carnet de voyage et d’inspiration

Classé dans : Inspiration, Voyage | 2

 

 

Cancale éternelle – La Houle – août 2010

 

Pourquoi Philomène

Classé dans : Philomène | 3

Pourquoi Philomène, parce que lorque j’étais petite fille, je rêvais devant le trousseau de la poupée de Sophie, en lisant les petites filles modèles, espérant découvrir un jour, tout comme Marguerite la commode merveilleuse.

Parce que lorsque j’étais en visite, chez une de mes tantes, je feuilletais sans cesse un antique album de la semaine de Suzette et que je voulais du haut de mes huit ans que l’on me commande tout de suite la poupée Bleuette.

Parce qu’ il y a eu Michel, Françoise et Jean Michel de Modes et Travaux qui dorment maintenant tranquillement dans leur boite dans le grenier de mes parents. Bleuette y sommeille aussi,  je me la suis offerte un jour de folie avec ma première prime professionnelle, une somme astronomique pour une poupée. Et maintenant, les poupées de Marie Claire Idées, Claire et Marie surveillent les chambres de mes filles.

Ces trousseaux étaient fascinants à mon regard de petite fille, je ne sais pas vraiment si j’aimais jouer à la poupée, je ne le saurais peut être jamais. Mais ce que je sais, c’est que j’avais envie de leur créer des vêtements.

Je n’ai jamais oublié, avec la publication des histoires de boites à couture, l’idée me taraudait encore, mais ce blog est trop touffu, trop tout, trop informatif, pour m’y essayer avec ma poupée. Qui mieux que La Bastidane pouvait m’en offrir l’écrin.

Alors avec la complicité de la fabrique des poupées, Philomène est née, j’espère qu’il vous plaira de créer avec moi son trousseau et son improbable garde robe.

                                                                                                                                                                                                                                                                Nathalie

 

Philomène

Classé dans : Philomène | 10

 

Il est peut être temps que je me présente, je m’appelle Philomène, je suis née dans les années 1910, je suis ce qu’on appelait à l’époque une Googlie, à cause de mes grands yeux étonnés et ronds, j’ai été conçue par un fabriquant allemand qui s’appelait Heubach.

Je suis rééditée par la Fabrique des poupées et je mesure 28 cm environ …

 

Vous savez presque tout de moi,  enfin presque, je ne suis pas ici par hasard, regardez moi bien, je suis très génée, je suis nue !!!

Au fil des saisons, au fil des semaines, vous apprendrez avec moi, à coudre, à tricoter et à broder ma garde robe, certainement un peu improbables mes vêtements, souvent modernes, quelquefois surrannés mais toujours originaux,  que vous aurez grand plaisir à ranger dans ma malle cabine.

Accessoires, meubles, robes, chemisiers …. je vous raconterais à chaque fois une histoire, tout mon monde de petite fille dans l’air du temps.

 

Mamaaaaaaaaaaaaaan, peux tu me coudre quelques sous-vêtement s’il te plait, j’ai froid.

(j’ai oublié de vous dire, si vous désirez une de mes petites soeurs,
dites à la Fabrique que vous venez de ma part …)

 

 

PS : j’aurais pu m’appeler Magali, mais maman n’a pas osé.

Quelques créations improbables à découvrir dans Créations patchwork

Classé dans : Bibliothèque, Ouvrages | 2

 

A découvrir dans le dernier Création Patchwork des créations improbables tout en douceur, que j’ai pris grand plaisir à imaginer pour vous 
afin que la magie de Noël soit vraiment magique.

Création Patchwork est en vente libre Ici ou chez votre marchand de journaux.

Philomène est arrivée !!!!

Classé dans : Philomène | 0

 

Et oui elle est enfin arrivée …

 

 

Je vous donne rendez vous

Classé dans : Bienvenue, Boutique | 3

Au coeur du Luberon, le 26 juillet 2010

 

EN CONSTRUCTION

La Bastidane est une auto-entreprise créée le 27 juillet 2010, La Bastidane ce sera bientôt  une boutique, un journal, des nouvelles, des créations improbables.   Si les travaux de rénovation ne prennent pas trop de retard, vous ferez connaissance, fin octobre, avec Philomène qui vous guidera dans les recoins de la maison, qui vous racontera des histoires, vous donnera des trucs et astuces.

Je vous donne rendez vous fin octobre,
en attendant je vous souhaite un merveilleux été.

 

1 61 62 63 64 65