Comme tous les jeudis

Classé dans : 365 petits riens | 7

Patchwork et broderie, Marie Françoise, nous a offert une collection de revues de patchwork et ça y va bon train, merci Marie Françoise … c’est un magnifique cadeau qui a nécessité plusieurs voyages de la voiture au foyer rural, depuis que la place du village est devenu sublime agora neuve et néo romaine ou grecque, loin des vieux villages de notre Provence, interdite de circulation, et où il faut des patins pour y accéder (pas à roulettes les patins, des patins pour ne pas salir) et où un nouveau sens interdit, perturbent les réflexes des anciens (personnellement ça ne faisait que 45 ans que je passais par là).

Arrachant arbre presque cinquantenaire pour en planter deux autres, le sapin de Noël de tous les enfants qui ont vécu ici.

 Mais la beauté moderne doit prévaloir au pragmatisme, c’est vrai pour le patchwork, l’art textile, mais c’est vrai pour l’urbanisme aussi.

Mais quand on aime on ne compte pas, on s’est donc trimballé nos

100 kg de revues.

et comme chaque jeudi, on a papoté d’Acanthes et de tissu, du temps et des films qui nous voudrions voir

des émissions très sérieuses qu’elles ont regardées (il y a longtemps que j’ai arrêté, la politique, les turpitudes électorales, à moins que je n’ai jamais commencé, comptant les points des ego)

on a parlé des futurs salons et expositions, on a cousu, thé et café à volonté

Sourire gratuit, le bonheur d’être ensemble.

Elles ont découvert mon livre avec ravissement, elles qui m’ont soutenu pendant des mois

Michèle a sorti sa production de broderie, elle ne s’arrête pas,

un futur « on ne sait quoi » en préparation. Une merveille c’est acquis.

Et dans notre bulle de calme, on est loin de tout, des bruits de la ville, des grèves, des inondations, de l’état d’urgence, des maladies… de tout ce qui fait que ce monde est terriblement effrayant. Mais ce n’est pas pour ça que nous n’y pensons pas.

Mais le jeudi, c’est notre moment, notre sas de décompression, juste quelques heures. Seulement quelques heures loin du chaos.

On pense très fort à tous, et on finira par s’habituer à notre place, comme on s’est habitué au cimetière, à l’école, aux parking et autres panneaux de circulation (manque plus qu’un feu rouge, mais ils vont bien en mettre un un jour)  et à bien d’autres choses qui ont modernisé, et fait de notre petit village, la cité dortoir qu’il est devenu, une banlieue comme tant d’autres, un lieu de passage.

Heureusement quelques anciens essayent de maintenir ce lien ténu qui s’effiloche chaque fois un peu plus, et puis un jour, il n’y aura que ceux qui prennent le village pour un quartier d’une grande ville, qui ont transformé ce lieu en un métro boulot dodo, sans respect pour la mémoire d’une population. Ceux qui y sont arrivés bien trop tard dans leur vie, pour imaginer qu’un village c’est une histoire, des paramètres à ne jamais négliger et des souvenirs d’enfance, mais surtout des gens qui y vivent et y travaillent et savent s’entraider, un jour ils se toiseront et ne se regarderont plus, buvant leur solitude à coup d’alcool et d’antidépresseurs et ce jour, je m’en irai ou je ne sortirai plus de chez moi.

DSC_0923 DSC_0924 2

DSC_0925 2 DSC_0926 2 DSC_0927 2 DSC_0928 2 DSC_0929 2 DSC_0931 2 DSC_0932 2 DSC_0933 2 DSC_0934 2 DSC_0935 2 DSC_0936 2 DSC_0937 2 DSC_0939 2 DSC_0940 2 DSC_0952 2 DSC_0954 2 DSC_0956 2 DSC_0957 2 DSC_0959 2 DSC_0964 2 DSC_0966 2 DSC_0967 2 DSC_0968 2

7 Responses

  1. rosy du Luberon

    un bel après midi , d’échanges de toute sorte, :::: regardes ce modèle !! passes moi ce tissus, !! est ce que quelqu’un a du fil rose ?? j’ai oublié le mien, !! qui boit le café ?? qui boit le thé ?? et les discussions qui vont bon train , nous sommes loin des potins du village, du pays, de la politique…. oups !! ça fait du bien pour notre moral , notre petit groupe se suffit pour bien vivre  » n’agrandissons pas le cercle » nous avons invité une Dame de Pertuis, qui s’est vite intégrée, elle est à l’image du groupe…Eliane, Jacqueline, Roseline, Clo, Michèle, Danielle, Gilberte, Nathalie et moi…..et parfois nous avons la visite de quilteuses, qui sont sur l’autre versant du Luberon le Nord !! et des non-quilteuses, qui viennent prendre un café et discuter ou admirer ce que nous faisons.vivement Jeudi prochain !!!

  2. Catherine PELTIER alias cathy Pivoine

    Oh Nathalie et Rosy , grâce à vous j’ai un rayon de soleil. je ne rêve que de cela. Il faut vraiment que je vienne faire la « connaissance » de votre cher Lubéron et de vous par la même occasion. Je n’ai rien trouvé comme cela ici. Même pas dans ma paroisse. Je vous lis mais je ne mets pas forcément de commentaires. Mais vous faites partie de ma vie et je pense si souvent à vous. Mes rayons de soleil.

  3. MissParker

    Coucou … Rien à ajouter, tu as tout dis dans ce billet qui fait tant de bien à lire !!!
    Bon w-e, bisous

  4. Annie 56

    comme j ‘aimerai venir a vos jeudis !!! juste pour se sentir appartenir a une communauté !! j ‘amènerai bien sur mes magasines de patchs et de broderies peut être aussi les tricots et la frivolité !! enfin en un mot comme je vous envie !! heureusement qu ‘il y a le blog et le livre que j ‘attends avec impatience!! a bientôt sur le blog !!

  5. Isa

    tu as fort bien raconté ce que deviennent nos villages (et pas que dans le Luberon)…pourquoi faut-il à tout prix vouloir ressembler aux quartiers des villes???

  6. Jacqueline

    Moi aussi j’aimerais bien participer à ces jeudis entre copines ! avec de belles broderies, des idées à partager, des fils à entremêler, des discussions à construire… et des petites douceurs à grignoter autour d’un café ou d’un thé ! le bonheur en un mot et en quelques fils …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.