Les Coquelicots sont entrés dans la ville

Classé dans : 365 petits riens | 3

Ce matin en garant ma voiture, pour rejoindre mon bureau, j’ai vu du rouge  au loin sur le talus qui sépare la rivière de la route et au bord de l’ascenceur …… oui parce qu’au milieu de la ville  coule une rivière, l’Eze indocile, où les poules vont boire, j’aime les berges de la rivière.   Ils étaient là, alors que dans la campagne pas un seul ne se dresse fièrement au bord des chemins, même pas une petite larme rouge au milieu des champs, peut être parce qu’il fait plus chaud au coeur de la cité, plus à l’abri, je n’en sais rien, mais les coquelicots ont envahi la ville.  Ils m’ont attendu jusqu’à midi, et le ciel bleu aussi pour que je puisse les prendre à photo, un bourdon ici et là, un papillon blanc voletant et des oiseaux se disputant, on en oublie que l’on doit aller travailler, tout à notre envie, de suivre le sentier, et faire le bureau buissonnier …

C’est bon de voir la nature s’éveiller doucement. Je verrai ce matin, si la grêle du soir n’a pas eu raison de leur fragile pétale.

J’ai également vu de la Garance, le long des remparts mais c’est une autre histoire.

 

3 Responses

  1. Sylviedu13

    Ils poussent bien à l’abri.
    Ici un peu plus au Sud, les premiers téméraires sont depuis 15 jours, des intrépides, des courageux….les autres suivent timidement. Ils ont le temps, ils nous attendent pour Aiguilles en Lubéron ❤️❤❤

Laissez un commentaire