Joli coquelicot mon âme …

Classé dans : 365 petits riens | 8

 

Ils sont là les coquelicots, enfin,

Aussi fragile et tendre, que les jeux de l’enfance 

Certains me diront, pfffffft ce ne sont que quelques coquelicots qui gangrènent les champs et le blés.

Mais quand on vit dans un pays où il n’y a pas de coquelicot …

En voir ne serait ce qu’un seul …. ce sont des milliers de souvenirs qui remontent à la mémoire.

Le myosotis et puis la rose
Ce sont des fleurs qui disent que’que chose
Mais pour aimer les coquelicots
Et n’aimer qu’ça, faut être idiot

Marcel Mouloudji

 

Créer avec des coquelicots des princesses improbables,

Des jouets éphémères.

 des princesses des petits riens qui prennent vie et racontent des histoires durant les longues soirées de printemps.

 Comment ne pas aimer les coquelicots ?

Symbole du sang versé dans les champs de bataille pour la liberté.

Les cimetières flamands
Sous les rouges coquelicots des cimetières flamands,
Qui parmi les rangées de croix bougent dans le vent,
Nous sommes enterrés. Et dans le bleu des cieux,
Les alouettes lancent encore leur cri courageux
Que plus personne n’entend sous le bruit des canons.

Nous sommes morts: il y a à peine quelques jours.
Nous connaissions les joies de la vie, de l’amour,
La fraîcheur de l’aurore, les lueurs du ponant
Maintenant nos corps sans vie reposent en sol flamand.

Nos mains inanimés vous tendent le flambeau:
C’est à vous, à présent, de le tenir bien haut,
De contre l’ennemi reprendre la querelle.
Si vous ne partagez pas des morts la foi rebelle,
Nos corps ne pourront pas dormir paisiblement

Sous les rouges coquelicots des cimetières flamands.
[Traduction du poème «In the Fields», de John Mc Crae, par J.P. van Noppen]
 source : Littéranaute

8 Responses

  1. Malène

    Les coquelicots sont pures merveilles de Dame Nature. Merci Nathalie pour ce partage de très belles photos.

    • La Bastidane

      Ils sont si fragile et si tenace, comment ne pas les aimer.

  2. despierre christine

    j’adore les coquelicots moi aussi !!!!! eh ! au fait ! on te voit moins sur facebook depuis que tu es rentrée !!!!!! dommage !!!!! tu égayais nos journées!!!!!

  3. si loin

    J’ai toujours adoré les coquelicots. Je me rappelle, petite fille, avoir fait un superbe bouquet de ces fleurs si fragiles et de la colère de ma mère en voyant ma robe blanche pleines de tâches. Le bouquet avait triste mine dans le vase et ma robe n’a jamais retrouvé sa couleur blanche. Maintenant, je me contente de les regarder dans les champs, ils sont si beaux.

  4. Chticaillou

    Je viens justement de croiser des touffes énormes de coquelicots en limite de vignobles et tout en marchant je me disais qu’il me faudrait en faire pousser dans mon « jardin » (d’autres diraient ma jungle). Ils sont si beaux ces coquelicots si fragiles et si forts puisqu’ils réussissent à réapparaitre malgré tout le « mal » (??) que se donnent les adaptes des désherbants. Et puis ce rouge aahhhh …. A-t-on jamais vu des princesses aussi élégantes ? Je vous le demande ?
    Bonne journée :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.