Parce qu’il nous fallait fêter Halloween

Parce qu’il nous fallait fêter Halloween

Classé dans : 365 petits riens | 4

 

Parce qu’il fallait tout simplement le préparer, creuser les citrouilles et les potimarons, éclairer le chemin, préparer la table et attendre que les petites sorcières nous demandent des bonbons. Parce que c’était prévu, parce que c’est ainsi. Parce qu’on l’avait promis.

Parce que c’est le soir où la frontière est si fragile entre les vivants et les morts que ce soir là, on peut arriver à communiquer avec eux.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

4 Responses

  1. C’est beau ton Halloweennnnnnnnn……. Un chat noir extraordinaire…… OUuuuuu!!!!!!!! De la bouf…. dégeusssss…… Une sorcière avec une ou un compagne ou compagnon mis squelettique avec des yeux fantastiqueeeeee……. Des citrouilles joyeussssssseeessssss…….. Elle est belle votre soirée

  2. Merci pour ces belles photos d’Halloween!
    C’est fantastique cette fête!
    Belle journée

  3. Monique Vogt-remy

    Fêté ainsi Halloween me plaît bien!

  4. Catherine Peltier

    Comment fais-tu pour que le chat soit noir? Je soupçonne les fées de t’avoir aidé. Il y en a une qui avait du mal à ouvrir la bouche……… Quelle blondeur! La brune se cachait comme toujours.
    Vous avez eu un lourd travail pour décorer les citrouilles. Mais je sais bien que le travail ne « vous » fait pas peur (c.a.d. toute la famille).
    Bisous à tout le monde.

Laissez un commentaire