Les douces violettes

Classé dans : 365 petits riens | 6

 

Discrètes, elles préparent tranquillement l’arrivée du printemps, les violettes d’hiver, qui affrontent le froid, malgré leur fragilité. On n’ose pas les déranger.  j’ai fait mon minuscule bouquet de petite fille ou de poupée. Je me dis qu’elles sont désuètes et surannées mais surtout intemporelles.


 

6 Responses

  1. Anne Fourrage

    les violettes ont une place très importantes dans mes souvenirs d ‘enfant , mon papa qui offrait un bouquet de violettes a ma maman le dimanche matin après avoir acheté le journal .
    J ‘aime beaucoup venir faire un tour sur votre blog car vous nous emmenez dans ce beau Lubéron que j ‘aime également beaucoup.
    bonne fin de semaine a vous .

  2. Ella

    contente de vous relire depuis quelques temps !
    un goût de midi bienvenu

  3. mamillon du Luberon

    depuis tant d’années elles font partie de notre tribu, elles sont arrivés toutes seules, nous les avons accueillies, et depuis à la fin de l’hiver, quand on en voit une, on a un soupir de soulagement, elles nous annoncent le Printemps, et puis après elles tapissent presque la totalité du terrain, et poussent parfois dans des endroits insolites, et là je trouve quelles sont bien courageuses, malgré leurtimidité, de venir fleurir là

Répondre à Ella Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.