Carnet Rose aux bassins, simple histoire de gris

Classé dans : 365 petits riens | 6

 

C’était un petit rien tout à fait normal que je vous photographiais ce matin, les gris du pré, les gris du pré se sont ces petits êtres de ciment gris que je glâne au fil de mes découvertes, trésors de 4 sous, témoins de mon éternelle kitcherie, les derniers en date sont le Lièvre de mars (c’est mon petit côté Alice au pays des merveilles) et la grenouille que j’ai posé sur les bassins. Je fais le tour du coin des gris, et j’approche du bassin, où la grenouille se marre d’un air débonnaire …. et Champagnnnnnnnne mon premier tétard est devenu grenouille, une minuscule greun’s verte sur une feuillle de nénuphar, encore un brin de queue apparent … j’adore, j’adore, j’adore, j’adore, je sais qu’il va il y en avoir d’autres, je vais surveiller de près. Bon la première grenouille s’appellera Alpha bien entendu … Au fait vous les trouvez comment mes gris ?

6 Responses

  1. Anik

    Ils sont très mimis tes gris et surtout bien mis en scène. Bon dimanche.

  2. Alegria

    Je suis persuadée que l’on doit drôlement se sentir bien chez toi…. Tous ces petits riens me touchent et me font sentir moins seule devant ces petits bonheurs du quotidien. Merci.

  3. Carole Houde

    Tu veux savoir au sujet de tes gris….. et il doit être agréable de les découvrir la sur le chemin de ton jardin à paresser, à surveiller, à épier, a jaser….. tes petits gris doivent travailler jour et nuit pour mettre de la magie dans ton jardin sans oublier la grenouille nouvelle qui doit commencer à faire connaissance avec eux tes gris gris <3 bises ( je les aime tes gris )

  4. chticaillou

    J’aime beaucoup tes gris. Ils ont une couleur douce et apaisante.
    Longue vie à la petite grenouille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.