L’été de la Libération

Classé dans : 365 petits riens | 4

 

Quand je suis en été, j’imagine toujours ce premier été de la  Liberation en 1944, ce sont souvent les jouets anciens qui m’y ramènent. Ici dans mon petit hameau du Sud Luberon, ce sont les Canadiens qui sont venus, il y a eu de grand fête sur la place. J’essaye d’imaginer l’ambiance. Mes vieux jouets, datent de 40/50 je ne sais pas vraiment, mais ils me ramènent à cet instant précis, chaque fois que je les regarde.

Nounours sent un peu le renfermé, le petit garçon devrait avoir quelque chose sur la tête, mais quoi … et la demoiselle a perdu son chapeau de paille. Mais qu’importe ils sont les témoins du passé, ceux qui a fait qu’un jour en France, les enfants ont pu jouer librement et être français, parce que d’autres enfants ont fait de la résistance, la fille du « Capitaine Kleber » en Vaucluse n’avait que 14 ans et était agent de liaison à lire ici 

 

Vous pouvez toujours faire des recherches sur le Maquis Ventoux et celui des Monts de Vaucluse, si vous avez envie d’en savoir plus.

Belle après midi de canicule à vous tous, je fais comme les chats et les chiens, je m’économise et j’attends le soir.


Alors pour ne pas oublier, je les restaure tant bien que mal …. et j’ai ressorti une aiguille pour lui maintenir sa tête.

 

 

L’été est blond cette année, comme les petites filles libres.

4 Responses

  1. Anne - Marie DENTELLE

    la poupée c’est un ancien jet-partout Clodrey.

Répondre à mathequality.com Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.