Le 6ème jour d’après – MamZelle JeSaisTout

Classé dans : 365 petits riens | 20

Seuls les gens qui ne m’aiment pas à l’heure actuelle m’appellent de la sorte, seuls ceux qui ne me connaissent pas le font,  ça me fait rire, parce que déjà à la maternelle, la maitresse m’appelait MamZelle JeSaisTout, parce que je savais déjà lire et écrire à 5 ans,  et que je faisais partie de ces enfants un peu particuliers que l’on appelle précoces aujourd’hui, et qui disent noir sur blanc les choses telles qu’elles sont.  Ce n’est hélas pas un don, car il faut du temps et beaucoup de patience pour se hisser à l’entendement de l’autre, qui réfléchit toujours avec un temps de retard et qui n’a que son nombril pour simple horizon.  Puis un jour, j’ai décidé que c’était comme ça et pas autrement, j’ai décidé de ne plus m’embêter avec toutes sortes de personnes qui polluent mon existence de leur mine renfrognée, de leur mécontentement perpétuel et de leurs envies systématiques de ce que les autres ont. Ce n’est pas l’heure d’écouter les jérémiades des uns et des autres, nous sommes dans une galère gigantesque à ramer les uns et les autres plus ou moins fort, plus ou moins facilement, même très très durement pour certains,  mais nous y sommes. La patience n’est pas une de mes premières vertus, mais je reste calme, et à ma grande surprise j’y arrive, j’arrive à évacuer le stress et l’angoisse qui devraient me faire me ratatiner sur mon canapé, et je suis très fière de moi.

J’aime les petits riens, et j’aime me promener seule dans mon jardin, j’aime la solitude et le bonheur qui en résulte, je n’ai aucun besoin de reconnaissance, ma reconnaissance je l’ai eu du temps où je travaillais. J’ai de la chance et je le sais, d’avoir un mari formidable,  des enfants géniaux et mes animaux. J’ai de la chance également de n’avoir besoin de personne pour me réaliser.

Les papillons et les abeilles commencent à  virevolter sur les premières fleurs, le matin, j’aime aller nourrir les poules et m’occuper des chevaux, c’est « une corvée » qui ne me pèse pas,  j’aime aller arroser les nouvelles plantations, en me disant que j’ai planté des arbres pour la postérité car ce n’est pas demain que je me mettrais à l’ombre de leur feuillage, j’aime caresser un des neuf chats qui partagent ma vie, il y en a toujours un quelque part. Le confinement pour l’instant ne me pèse pas, mais je pense très fort à ceux qui sont enfermés dans un appartement, sans possibilité de prendre l’air, sans aucun moyen de s’isoler, ce n’est pas facile, c’est même difficile, et je pense très fort à eux, même si notre imagination est formidable, il faut du talent pour s’évader, tout le monde n’a pas la force de résilience d’Anne Franck.

Comme dirait Enstein « L’imagination est plus importante que le savoir. Le savoir est limité alors que l’imagination englobe le monde entier, stimule le progrès, suscite l’évolution. » Nous allons en avoir besoin pour évoluer.

Grâce à Peggy, j’ai ressorti un vieux livre, le journal retrouvé d’Edith Holden, du bonheur à l’état pur, des petits riens à chaque ligne. Alors j’ai regardé chaque petite et grosse bête du jardin, j’ai ramassé les oeufs de Gersende et Adélaïde qui, c’est nouveau, viennent me chercher dans ma chambre quand elles ont fait leur oeuf, et je me suis enroulée dans un grand châle pour lire Edith Holden, il fait un peu frais en Provence en ce moment.

Je pense à vous, tenez bon, ce n’est facile pour personne, le monde ne sera jamais plus comme avant, certains le réaliseront plus tard, laissons leur le temps de s’y faire et d’évoluer.

Je vous embrasse de loin.

20 Responses

  1. Peggy

    Oh oui, quel beau livre : ces aquarelles sont si belles ! Ce jardin champêtre m’y fait penser. De véritables instantanés de bonheur qui nous enchantent, nous autres lecteurs… Mais je crois deviner que les locataires à 2 et 4 pattes s’y plaisent autant que nous. Belle journée !

  2. Sylviane Romain

    La solitude ne me pèse pas non plus. J’aime être seule ! Encore une fois merci ! Je vous embrasse aussi de loin ! Sylviane

  3. mamillon du luberon

    whoua ! petite mise au point ? j’aurais envie de fredonner la chanson (lol) , mais tu as bien raison, ne plus cotoyer les personnes négatives, qui polluent le web, et ailleurs…il faut positiver, donc mettons nous à l’abri de ces « médisantes » frustrées souvent, envieuses toujours et non contentes de leur petite vie étriquée, qu’elles ont choisi, qui se plaisent à « démolir » et « salir » les autres, celles qui se contentent de ce que la vie qu’elles ont choisi, leur donne… alors Mesdames au revoir, pisser votre vinaigre ailleurs, et nous les « positives » , les battantes, les heureuses, nous continuons notre bout de chemin tranquille, sans vous . Merci Nathalie pour ces photos paisibles et belles, ( ta Mère qui te remercie d’être là, et ne changes pas )

  4. Tapiero Aline

    C’est au milieu de mes travaux que je trouve un moment pour lire tes aventures, je rêve de moments paisibles en campagne .
    Profitez de ses heures de lumières .
    Moi au fond de mon appartement, je profite de quelques heures sur mon balcon avec quelques succulentes et un peu d’herbes aromatiques.
    Un gros pot de marjolaine que mon papa a pris dans me maquis, recommence à parfumer au premier rayon de soleil ..
    Oui on doit réapprendre du nouveau …

    • La Bastidane

      Tu me donnes envie d’aller voir comment se porte ma marjolaine qui doit être envahie par le trèfle. Tiens bon Aline, tiens bon.

  5. Lolau Rouge & Lin

    certains vont apprendre à découvrir cette belle nature qui les entoure… d’autres comme toi (et moi !) vont continuer à se délecter de sa beauté, de sa générosité, elle qui donne sans compter quelques soient les saisons… Merci pour la visite de ton jardin, qui je l’espère arrivera jusqu’a ceux qui n’en n’ont pas mais qui en rêvent… bises amicales…

  6. Annie de Laragne

    Merci pour ces moments partagés … Des choix même difficiles vont s’imposer… Amitiés à toute la famille…

    • La Bastidane

      Merci à toi de venir de me rendre visite si souvent. Tiens bon Annie, je sais que ce n’est pas toujours évident, mais on va y arriver.

  7. Fa bienne

    Pas lu, je ne connais pas… dès la fin du confinement… merci Nathalie

    • La Bastidane

      Il a été édité, il y a une bonne trentaine d’année, il y l’agenda perpétuel qui existe également, j’avoue que je l’avais oublié.

  8. Roselyne

    Merci pour ces belles photos porteuses de sérénité.
    Bonne journée :-)

  9. Cat

    Merci pour la magie de tes petits riens qui complètent les miens au quotidien ! Certains sont les mêmes, parfois ils sont autres, et j’avoue parmi ces derniers il y a ceux que j’envie : les poules notamment :-) !
    bonne journée et à demain

  10. launisa

    Merci pour ces photos . J’aime beaucoup ce livre. Je le relis régulièrement. Je n’avais pas pensé à le faire en ce moment. Les aquarelles sont très belles. Bonne journée

  11. Cchouette

    Merci pour tout: vos mots et vos photos qui sont un bonheur à elles seules. Elles font du bien aux yeux, à l’esprit et au cœur.
    Comme Cat je vous envie vos poules, elles sont jolies et elles me rappellent mon enfance mais mon jardin est si petit (même si je l’aime beaucoup….) qu’elles y seraient trop à l’étroit.
    Merci encore et bonne journée.
    J’ai le « Carnet d’adresses » illustré par les dessins d’Edith Holden offert par ma fille en 1988 et j’aime beaucoup les dessins

Répondre à Annie de Laragne Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.