Pause méridienne

Classé dans : 365 petits riens | 4

Apprivoiser son nouvel environnement, prendre le temps de regarder,  jouer des ombres, sourire aux papillons d’octobre qui se gaussent des saisons, respirer le bleu de ciel. Ca crisse sous mes pas. Marcher dans un lieu quasi historique que tant ont foulé est comme un rêve éveillé. Il suffit de peu quelquefois pour que les fantômes du passé surgissent emportant avec eux toute mélancolie, silhouettes fugaces prenant une pause éphémère en de conversations indéchiffrables sur ces chaises esseulées, clin d’oeil de vies antérieures. Oublier un instant qui on est, où l’on est .. et se perdre dans une nature bienveillante et sereine, oublier l’espace de quelques secondes le monde qui nous entoure.

4 Responses

  1. Carole Houde

    C’est bon de te lire et de visiter un endroit remplie de douceur <3 Merci !!!! Les cyprès….. c'est bien comme ça que l'on appelle les trois beaux grands arbres? Ils sont magnifiques! Les minis fleurs on la chance d'être visité par un joli papillon <3 L’écorce de l'arbre que j'aime regarder…. hier j'admirais mon grand et beau Pin sur le bord de la rivière!!!! C'est un ancêtre cet arbre, je l'aime beaucoup <3 un petit pas et de belle découverte <3 Merci!!!!

  2. Mamillon

    Tu as un environnement magique, j’espère que toute cette nature saura te protéger, ta prose rend bien honneur à cette belle nature ,merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.