A la va vite, toujours trop vite.

Classé dans : 365 petits riens | 1

Juste en passant sans réfléchir, prendre des photos, juste pour imprimer ce que mon regard retient, se dire que ça ressortira un jour ou l’autre, sous une forme ou un autre.

S’émerveiller des dentelles de pierre et de fer forgé, sourire de la halte pour chiens et chats assoiffés, il fait tellement chaud que j’ai disséminé dans le jardin, des saladiers d’eau fraîche pour les animaux qui s’y promènent, les petits oiseaux commencent à y prendre leur bain.

Je regarde mes photos, empreintes de calme et de sérénité et je pense à hier, hier à la grande ville, au supermarché, l’endroit civilisé par excellence pourrait-on croire, mais où l’humain totalement libéré devient sauvage. Sur un parking, j’ai juste essayé de reculer en voiture, 10 voitures m’ont évitée, 10 voitures on fait un écart pour empêcher ma manoeuvre, je n’ai pas regardé leurs immatriculations, pas très envie de faire une sorte de ségrégation, la connerie me semble internationale. Je me suis dis, que ça ne m’étonnait pas qu’il y ait des guerres partout dans le monde, en voyant leurs mines mauvaises à chacun, assoiffés d’une puissance ridicule, asseyant leurs droits acquis durement par leur permis de conduire. Pauvres idiots, que la vie leur pardonne, la bêtise incommensurable qui anime chaque jour leur vie de gens pressés et suffisants leur confère certainement une immunité, un jour seront ils heureux ? Je ne suis pas en colère, juste en désarroi en regardant ce que devient le monde.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

La Belle Brocante

Classé dans : 365 petits riens | 1

Ballade matinale dans la grisaille du ciel, autour du château. Se repaître de la poésie de l’instant, un légère bruine rafraîchissant l’air encore moite de la nuit. Des touristes, beaucoup de touristes s’enthousiasmant du French Provence Touch. Rencontrer une amie, prendre un café en terrasse de la brasserie, rire ensemble des prix d’un autre temps, et puis refaire un petit tour et craquer sur un  objet improbable pour faire un cadeau. Et surtout ne pas acheter Sainte Bernadette et ses moutons devant l’apparition de la Vierge … et ainsi éviter un divorce, je me serai bien laisser tenter, mais ma raison l’a emporté sur le délire kitch qui m’habite. La Belle Brocante se balade de villages en villages au cœur du Luberon, j’ai hâte la prochaine.

Trésors oubliés, est ce une reine ou un valet ?

Classé dans : 365 petits riens | 1

Est ce de l’os ? Est ce de la corne ? Est ce la poignée d’une canne de berger ? Est ce un objet d’art populaire? Ou africain ? Est ce une antiquité venue du fond des âges ? Je me pose tant de questions ….

Dans mes songes, je la vois comme un reine oubliée, peut être la souveraine d’un grand échiquier perdu dans les méandres des mémoires et de cet échiquier abandonné, j’invente l’histoire d’une reine solitaire à la recherche de son peuple. Mon imaginaire, s’enflamme et raconte une légende égarée, qui t’a sculptée dans ce viel os, belle altesse ciselée ?

Mignonne allons voir …. aux poubelles ….

Classé dans : 365 petits riens | 5

 

Il y a des roses dont on oublie le nom, on oublie même qu’on l’a plantée et puis un jour elle se décide à fleurir et c’est un moment magique.

Il y a des jours où on va machinalement jeter dans la benne à ordure sa petite poubelle, et l’on revient totalement victorieuse un vieux nécessaire à toilette à peine ébréché dans les bras, toute fière de son trésor, qui va encombrer le jardin et tenir compagnie aux soupières. C’est ainsi, certains oublient leurs rosiers, d’autres leurs ancêtres, peu de gens s’encombrent des souvenirs, peut être devrais je faire comme eux. Belle journée à vous.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Soirée pro

Classé dans : 365 petits riens | 1

Se rendre compte qu’un potentiel existe ….


Sous le figuier

Classé dans : 365 petits riens | 5

Quand les pauses de fin de semaine, ressemblent à des vacances, le ciel bleu, les cigales, un flanc de courgettes aux trois basilics et son coulis de tomates fraiches, les grillades, les agapantes qui se dressent fièrement.

Ne pas avoir de vacances parce qu’on a commencé un nouveau contrat cette année, c’est beaucoup plus facile quand on habite en Provence.

Bon début de semaine à vous.

La magie du quotidien

Classé dans : 365 petits riens | 0

il y a des petits moments magiques, tu entends du fin fond du couloir, une musique , tu ouvres ta fenêtre et ….. je vous laisse vous imprégner vous aussi de la magie de l’instant, je ne sais pas qui ils sont mais ils sont fantastiques.

Si quelqu’un les connaît, je sais juste qu’ils viennent du Sud de l’Espagne.

C’est comme si tous les sons racontaient des histoires, des histoires qui viennent du fond des temps, c’est comme si l’instant s’était figé, comme si la musique nous enveloppait dans une danse étrange.

Bon dimanche everybody

 

 

EnregistrerEnregistrer

Soupières vous avez dit soupières

Classé dans : 365 petits riens | 5

Et pour fêter juillet, un joli coin dans le jardin ….



J’adore les soupières, que je chine dans les vide grenier, au point de les collectionner, mais la place me manque pour les stocker … et puis j’ai horreur de la soupe, la seule soupe que j’accepte en ce bas monde est la soupe au pistou … alors … et hop dans le jardin, elles deviendront cache pots, et comme je suis tenace, l’hiver prochain, DH, les percera à la Dremmel et je rempoterai mes Pilea et autres Peperonia qui vivent leur vie dans le jardin d’hiver chez ma mère, parce que ça sera plus joli .. Voilà c’est tout. au fait vous trouvez comment ?





EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

1 2 3 4 5 119