Pourquoi Philomène

Classé dans : Philomène | 3

Pourquoi Philomène, parce que lorque j’étais petite fille, je rêvais devant le trousseau de la poupée de Sophie, en lisant les petites filles modèles, espérant découvrir un jour, tout comme Marguerite la commode merveilleuse.

Parce que lorsque j’étais en visite, chez une de mes tantes, je feuilletais sans cesse un antique album de la semaine de Suzette et que je voulais du haut de mes huit ans que l’on me commande tout de suite la poupée Bleuette.

Parce qu’ il y a eu Michel, Françoise et Jean Michel de Modes et Travaux qui dorment maintenant tranquillement dans leur boite dans le grenier de mes parents. Bleuette y sommeille aussi,  je me la suis offerte un jour de folie avec ma première prime professionnelle, une somme astronomique pour une poupée. Et maintenant, les poupées de Marie Claire Idées, Claire et Marie surveillent les chambres de mes filles.

Ces trousseaux étaient fascinants à mon regard de petite fille, je ne sais pas vraiment si j’aimais jouer à la poupée, je ne le saurais peut être jamais. Mais ce que je sais, c’est que j’avais envie de leur créer des vêtements.

Je n’ai jamais oublié, avec la publication des histoires de boites à couture, l’idée me taraudait encore, mais ce blog est trop touffu, trop tout, trop informatif, pour m’y essayer avec ma poupée. Qui mieux que La Bastidane pouvait m’en offrir l’écrin.

Alors avec la complicité de la fabrique des poupées, Philomène est née, j’espère qu’il vous plaira de créer avec moi son trousseau et son improbable garde robe.

                                                                                                                                                                                                                                                                Nathalie

 

3 Responses

  1. helena

    Pourquoi il y a des gens si sensibles à ces objets et d’autres qui n’y voient rien d’intéressant?! Aujourd’hui journée de découverte d’une chambre de grenier de ma mère où ma fille (22 ans) passe une matinée de découvertes entre vieux habits, feuilles d’anciennes  » Modes et Travaux » portugaises et bien d’autres vieilles choses que d’autres voulaient s’en débarasser!!!
    Bon dimanche et bisous.

  2. La Viscountess

    Mon dieu, qu’est ce que j’ai pu réver en lisant ce passage!!!!!!! J’ai du lire ce livre des dizaines de fois…. et ça me faisait réver…. quand ma mère me parlait des petites filles modèles au début, je croyais qu’il y avait des modèles de robes…. bizarre non?
    les poupées de M&M, j’en ai révé toute mon enfance… ma mère avait un carton rempli de ses vieux magazines et l’achetais…. je révais des poupées et des tenues mais c’était trop cher et mes parents ne pouvaient pas….. mais c’est pas grave… peut être que j’aurais été déçues..;;
    je bricolais des vêtements de pacotille à ma poupée mannequins…..

  3. Violette

    Combien de fois ai-je moi aussi rêvé devant l’inventaire de ce trousseau de poupée, ainsi que devant celui de la boîte à ouvrages disparue… Ces lectures d’enfance ont peut-être influé plus que nous ne le pensons sur ce que nous sommes devenues par la suite…