• Augusta,  Ouvrages,  Philomène

    C’était il y a quelques années ….décembre 2005

    Au fond de ma boite à couture j’ai trouvé : une aiguillée de soie à tricoter quelques boutons de chemises esseulés trois mètres de ruban de soie deux mètres de ruban d’organza une pincée de perles rocailles et nacrées du lacet moiré un fil doré de fée Et pour vous j’ai brodé At the bottom of my sewing box I did find : One silk knitting tread Some lonely shirts’ buttons Three meters of silk ribbon Two meters of organza ribbon One pinch of seed and mother of pearl beads Some moiré lace One fairy gold thread And for you I did embroider Un coeur pour l’amour Un peu d’or…

  • Philomène

    Philomène

    Ca fait un mois qu’elle me tanne, un mois qu’elle me harcèle, un mois qu’elle répète chaque jour, Maman tu l’habilles quand Philomène ? Vous souvenez vous de Philomène ? Un projet un peu tombé à l’eau pour cause de gros, d’énormes soucis familiaux … on ne peut pas être toujours le nez dans ses tissus et ses broderies et il y a des moments dans la vie où le choix est fait et vite fait … mais là devant le regard bleu implorant de ma fille qui relucre la malle cabine de Philomène que je vous montrerais bientôt, desespérement vide … je ne peux que lui donner raison, discernons…

  • Philomène

    Pourquoi Philomène

    Pourquoi Philomène, parce que lorque j’étais petite fille, je rêvais devant le trousseau de la poupée de Sophie, en lisant les petites filles modèles, espérant découvrir un jour, tout comme Marguerite la commode merveilleuse. Parce que lorsque j’étais en visite, chez une de mes tantes, je feuilletais sans cesse un antique album de la semaine de Suzette et que je voulais du haut de mes huit ans que l’on me commande tout de suite la poupée Bleuette. Parce qu’ il y a eu Michel, Françoise et Jean Michel de Modes et Travaux qui dorment maintenant tranquillement dans leur boite dans le grenier de mes parents. Bleuette y sommeille aussi,  je me la suis offerte un jour…

  • Philomène

    Philomène

      Il est peut être temps que je me présente, je m’appelle Philomène, je suis née dans les années 1910, je suis ce qu’on appelait à l’époque une Googlie, à cause de mes grands yeux étonnés et ronds, j’ai été conçue par un fabriquant allemand qui s’appelait Heubach. Je suis rééditée par la Fabrique des poupées et je mesure 28 cm environ …   Vous savez presque tout de moi,  enfin presque, je ne suis pas ici par hasard, regardez moi bien, je suis très génée, je suis nue !!! Au fil des saisons, au fil des semaines, vous apprendrez avec moi, à coudre, à tricoter et à broder ma garde robe,…