Adieu Mai, adieu Juin

Classé dans : Inspiration | 2

 

 

Adieu Mai, Adieu Juin, adieu mois de misère et de tristesse, malgré la fantastique réussite d’Aigu’illes en Luberon, malgré le soleil, les fleurs ont une odeur de cimetière, c’est ainsi va la vie, adieu mon Père, le petit fils d’Augusta, adieu  Oncle Joseph, adieu mon enfance, il faut laisser du temps au temps, et que les êtres et les choses retournent leur place, et je me dois de continuer.

Parce que c’était lui, parce que c’était moi, parce que ….. j’ai juste envie de créer, et que c’est ce que je sais faire.

02-DSC_0354

Bienvenue

Classé dans : Augusta, Bienvenue | 13

 C’est toujours intimidant d’ouvrir la premiere page d’un journal et de regarder cette page blanche sans trop savoir qu’écrire, bienvenue à vous chez la Bastidane.  La Bastidane en Provence est l’habitante d’une bastide, c’est mon arrière grand mère Augusta qui vous accueille, car c’est un peu grâce à elle si je suis ici. Augusta n’habitait pas dans le Luberon, elle vivait à Quissac au bord du Vidourle, un jour je vous en parlerais.  Elle a épousé Louis et a eu deux filles, ma grand mère et ma grand tante, qui m’ont donné le goût des travaux d’aiguilles.

  

Ne vous attendez pas à trouver au fil des jours,  de la broderie académique, du patchwork très traditionnel, il y en aura, mais peu, car pour moi, avoir une aiguille entre les mains c’est dépasser ses  limites, créer un monde extraordinaire, un monde caché derrière les portes de la bastide. Entrez sans frapper elles sont ouvertes et en regardant bien, vous pourrez peut être y découvrir un livre poussiereux, une ombrelle oubliée du temps, une vieille poupée aimée, les objets et les songes d’un temps où les ouvrages de dames étaient un art de vivre, des instantanés de  vie tout simplement,

A bientôt,

Nathalie