Trésor de vide grenier

Classé dans : Inspiration | 15

 

 

Ouvrir une pochette en piteux état et découvrir ….

Un cahier de couture, enseveli sous une tonne de vieux bouquins, il était là, il m’attendait,

je l’ai emporté comme un trésor inestimable, il est à moi,

et je le feuillette témoin d’un passé révolu, où la couture et la broderie était la principale éducation des filles … souvenir suranné d’un autre temps.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

15 Responses

  1. Marie-Anne CANTIN

    Ils t’attendaient pour rejoinde un sublime album dont tu vas pouvoir broder la couverture !
    et joindre tes propres essais !

  2. Annie fusil

    J’ai 2 cahiers du même style , le mien et celui de ma belle-mère .

  3. H.Perrier

    Bonne pioche Nathalie mais voilà qui me rappelle de mauvais souvenirs et combien je détestais les heures de couture. Le bavoir entre autres ,un cauchemar.

  4. Edwige

    Belle acquisition, témoin d’un passé révolu. Quels beaux travaux qui font rêver et imaginer la petite fille appliquée. Est-ce qu’elle aimait les travaux de broderie et couture ? Cela doit être émouvant de toucher ces pages et ces broderies. Merci pour le partage
    belle semaine à toi

  5. Annie de Laragne

    Belle trouvaille! Merci de la partager avec nous !

  6. Mamillon du LUBERON

    Ho oui c’est un beau partage pour nous toutes , ma hantise pour moi c’etait La «  couture rabattue » et en plus je devais le faire parfaitement et minutieusement , mais par contre j’adorais les jours et les fils à tirer , hélas malgré tout il faut reconnaître que tout se perd, mais heureusement , nous serons toujours là pour que l’on n’oublie pas , ne désespérons pas, l’espoir ne meurt jamais …. bonne journée, pluvieuse encore pour nous

  7. Martine

    Magnifique découverte!!et une chance que ces pages se retrouvent chez une connaisseuse et passionnée!!
    Bonne journée!

  8. LA MALLE AUX TRESORS

    Eh oui, une époque révolue mais c’est vraiment dommage que nos petites filles aujourd’hui n’apprennent plus à manier l’aiguille. Elle ne savent plus faire un ourlet ni recoudre un bouton. J’ai conservé le mien de cahier, ainsi que celui de ma maman et c’était bien le même programme que celui présenté ici…. C’était il y a quelques décennies de ça …. Merci pour le parage !

  9. nicole couderc

    C’est superbe, merveilleux !! c’est un de mes rêves d’en découvrir un tel exemplaire
    merci pour tous vos partages