Les yeux de Sainte Lucie où comment annoncer aux démons de l’hiver que leur règne s’achève.

Classé dans : 365 petits riens | 1

Aujourd’hui c’est la Sainte Lucie. A la Sainte Luce, les jours croissent d’un saut de puce …. s’il est vrai qu’avant, quand le calendrier était grégorien, bien avant 1582, le 13 décembre tombait le 23 décembre, aujourd’hui l’histoire des jours qui rallongent est un peu faussée, il va falloir attendre le 23. Mais rien qu’à l’idée que dans 10 jours, chaque jour nous rapprochera du solstice d’Eté, j’ai le moral.

Tu sais lecteur, il pleut pour changer un peu. Je me dis que nous ne sommes pas à plaindre, nos amis du Sud Ouest attendent les inondations.

Alors pour le petit rien d’aujourd’hui, j’ai un peu fouillé dans mon atelier à la recherche d’opercules, d’opercules porte bonheur que l’on appelle Oeil de Sainte Lucie. Ceux que tu vois en photo, je les ai ramassés sur une plage en Nouvelle Calédonie, la plage de Hienghène, c’était dans une autre vie.

C’est en Corse que la légende est belle

La mère de sainte Lucie souffrait d’une maladie incurable, mais lorsqu’elle fut guérie, Lucie distribua toutes leurs richesses aux pauvres. Ce geste irrita le fiancé de Lucie qui la dénonça comme étant une chrétienne convertie. Toutefois, le fiancé ne parvenait pas à oublier les beaux yeux de Lucie, si bien qu’elle s’arracha les yeux et les lui fit parvenir dans un plat.  Après de nombreux sévices, elle mourut finalement d’un coup de poignard au cou.
En Sicile, elle est considérée comme martyre et patronne protectrice des yeux. Elle est invoquée pour soigner les maux des yeux et de la gorge. On la représente portant un plat où reposent ses yeux et tenant dans l’autre main la palme des martyres.
Porter en Corse un oeil de Sainte Lucie, porte bonheur, parce qu’on dit que Sainte Lucie les jeta dans la mer, les miens n’ont pas le dos rouge comme ceux de Méditerranée. Mais ils portent bonheur quand même.

J’aime la légende et les coutumes des pays scandinaves.

Selon la légende, sainte Lucie (morte en 304 après J.-C.) a été martyrisée lors des persécutions de Dioclétien, à Catane en Sicile.
Beaucoup d’anciens rites de feu et de lumière pratiqués lors des célébrations païennes de Noël, ont été associés à sainte Lucie parce que sa fête se célébrait le jour du solstice d’hiver, avant la réforme du calendrier.
Chez les Norvégiens et les Suédois, au matin du 13 décembre, la fille aînée, vêtue d’une robe blanche et coiffée d’une couronne de bougies, vient réveiller les membres de sa famille, en apportant un plateau du café et un pain tressé, une brioche au safran.
 Ce pain est appelé une lucie safranée. La fête de sainte Lucie annonce aux démons de l’hiver que leur règne s’achève, que le soleil revient et que sa lumière vaincra les ténèbres.

tu trouveras ici, la recette de la brioche au safran

la légende corse que j’ai odieusement piquée sur ce site ICI

et si tu veux chanter Santa Lucia en Suédois c’est

Et ça parce que c’est trop beau, mais vraiment trop beau

 

 

 

  1. mamillon du luberon

    merci encore pour cette belle histoire, que je connaissais, mais pas à ce point

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.