J’ai croisé un lutin dans mon jardin …. un lutin porte bobines ….

 

 

 

Je me promenais et tout semblait triste et froid dans cet hiver précoce …

Sur ma table du jardin encombrée de feuilles mortes, j’ai trouvé bien caché un lutin de la forêt … un vrai lutin, mais il était tout nu,  il pleurait, il n’avait plus de vêtements pour aller danser  ….

Il avait froid, il était triste, alors  je lui ai brodé une jolie robe … j’ai sorti mes aiguilles… il m’a donné quelques perles de rosée, de la soie tissée par ses copines araignées et des fils d’espoir ….si costauds qu’il m’en reste encore.

 tellement heureux de ses nouveaux atours, il a disparu  …. pffft dans le Mistral naissant d’une tempête annoncée, partant danser pour l’Equinoxe d’automne … avec une promesse … celle de revenir, mais les paroles de lutins n’ont aucune valeur, tout le monde le sait.

Il ne m’est resté que son souvenir …  Pour ne pas l’oublier tant j’étais triste, de mémoire, je l’ai fabriqué … pour qu’il reste un peu avec moi … et pour qu’il surveille les fils d’espoir qu’il m’avait laissé.

Il m’a promis de revenir, mais il ne faut jamais croire un lutin.  Vous découvrirez comment confectionner vous aussi votre lutin et le porte bobine en bois, dans le prochain « Broderie d’art » qui paraîtra vers le solstice d’hiver ;-) ou bien l’equinoxe de printemps avec les éditeurs on ne sait jamais ……  j’espère que vous aurez envie de le broder.

Bon début de semaine à vous

chut ne le dîtes à personne, mais cette semaine c’est Halloween ….

16 commentaires