Une création improbable pour la Saint Valentin, ca vous tente ?

Classé dans : Inspiration | 14

DSC_0013

Capture d’écran 2016-02-12 à 09.42.47

Je vis dans un monde, où il existe un petit peuple, c’est le peuple des Improbables … ils marchent tous sur la pointe des pieds pour ne pas qu’on les entende, alors c’est vrai que si on est un peu sourd au quotidien, on ne s’aperçoit pas qu’ils existent.

Lady Rozenn Kalonig en est une heureuse habitante, et pour la Saint Valentin, du haut de ses 24 cm elle voudrait déclarer sa flamme à son amoureux, grâce à Sir Plum Pudding, son chat, qui a toujours de bonnes idées, elle va séduire l’élu de son coeur.

Si vous voulez découvrir la suite de l’histoire, ainsi que confectionner à votre tour Lady Rozenn son chat et le cadeau de l’heureux élu, je vous donne rendez vous dans ma boutique, vous trouverez le livret technique  (il n’existe qu’en format numérique) . Vous pouvez l’acheter

C’est ICI

Au fil des mois, de nouveaux Improbables et leurs aventures verront le jour .. si vous souhaitez faire leur connaissance, et vivre dans leur monde où tout n’est que songe et douceur, je vous y invite, il y a tant de rêves à créer.

Et si vous voulez connaître le secret de leur naissance c’est par LA mais chut c’est un secret.

Capture d’écran 2016-02-12 à 09.42.47

DSC_0084DSC_0082

Lady Rozenn Kalonig

DSC_0123

Ma Grand Tante (reprise d’un article de 2006 et 2010)

Classé dans : Inspiration | 10

Je vais certainement fermer le blog « Histoires de boites à couture » et je ne voulais pas que cet article disparaisse, alors je suis désolée pour ceux qui l’ont déjà lu.

Mais la Bastidane n’existerait pas sans elle.

Toulon, le mercredi 4 octobre 2006

pierrette_meynelli

C’est ma grand tante, elle a aujourd’hui 92 ans, pourquoi je vous parle d’elle ? Parce que c’est elle qui m’a contaminée avec le patchwork. Je voulais juste aujourd’hui vous montrer ses ouvrages, qui ont bercés une partie de ma vie de femme.

260910433_9371d95b37_o

C’était en 1979, j’avais 16 ans, le patchwork était à ses balbutiements en France, je dormais chez tata Pierrette dans des couvertures en piqué marseillais, et je ne le savais pas, Sophie Campbell travaillait chez un antiquaire. Elsa devait naître et Pierrette était en train de confectionner son premier patchwork, un couvre lit de bébé, avec des vêtements découpés, achetés aux fripes sur le marché de Lunel, il n’est pas matelassé, car Pierrette ne savait qu’il fallait quilter un patchwork, et les magnifiques tissus spéciaux pour patchwork n’existaient pas encore, et internet non plus, même pas les téléphones portables.

260899980_99b0e05550_o

Le tout premier, les moulins d’Elsa 1979

J’adorais et j’adore encore être chez elle, je passais ma vie à fouiner dans des immenses malles débordantes de tissus, de rubans, de lacets, de fil à broder, de boutons anciens. La machine à coudre était toujours à poste sur la table du salon. Vêtements, sacs, étole, j’y ai appris à faire ma première chemise, dans une voile de coton, et mes premières coutures « lingerie ». La mode était au folklore, encore un peu baba cool, et tata brodait de magnifiques blouses roumaines, de fleurs multicolores. Elle nous confectionnait pour les fêtes des sacs entièrement fait de galons dorés, des étoles en velours, ou des pochettes origami en tissu. J’étais tombée dedans, irrémédiablement. Comme chez ma mère, les « 100 Idées » et « mon ouvrage et ma maison » trainaient dans tous les coins de la maison, et sans le savoir tout doucement nous nous acheminions vers l’intoxication textile, les expositions, les voyages, les nouveaux tissus, et les nouveaux matériaux. Tout en papotant, de romans ou de biographies qui ne parlent que de femmes de caractère d’Isabelle Eberhardt, l’amazone enigmatique, ou d’Alexandra David Neel, la femme aux semelles de vent, nous parlions de tous et de rien, de ses souvenirs qui me deviendront familiers, d’une miraculée à Lourdes, de nos ancètres ou du temps de l’usine de bonneterie, tout était prétexte à fous rires

260899974_7e5f1646c2_o

Classique revisité

Bien sûr, c’est sa soeur, ma grand mère qui m’a réellement appris à broder, toutes deux filles d’Augusta, mon arrière grand mère, la Bastidane, dont le portrait ne me quitte jamais, mais elle est partie trop tôt, du haut de mes huit ans, je défaisais sans relache, mes points de noeuds, et mon pire cauchemar, le passé empiétant. Mes premiers livres créatifs, celui de la broderie lyonnaise, et ouvrages de petites filles et de grandes filles des 3 Suisses, je les ai toujours bien cachés au creux de l’atelier, et puis mon premier dé en argent pour ma communion et ma première paire de ciseaux cigognes.

260899969_3184d373f0_o

Log Cabin façon Tata

Et puis on oublie, ses aiguilles au fond d’une boite en fer blanc, c’est l’heure des boums, des petits copains et des premières motos, c’est le moment des sauts en parachute, et des crapahutages, c’est le moment des grands accidents aussi, et d’une main droite broyée et oui, ne vous imaginez pas , la patcheuse et la brodeuse, comme des bobonnes à la maison, nous sommes les petites filles des suffragettes, et les filles du MLF, et tout doucement on réouvre la boite en fer blanc, comme un appel venu d’une autre vie, d’un autre temps, un appel irrepréhensible et on retrouve ses fils et quelques morceaux de tissus, comme de vieux copains. Et toi ma grand tante, à 92 ans, je sais que tu sais encore défendre ta liberté et ton droit d’expression, par l’art textile peut être, mais toujours ce droit, ce droit unique que personne ne peut nous prendre, le droit d’être nous même et le droit à la culture. Lire, travailler et créer sont les chemins de la liberté.

260899957_7da4f0e075_o



Avec un peu de retard, bon anniversaire Tata
Je sais que tu ne m’en voudras pas, mon excuse c’est beaucoup de travail pour ma carrière, alors j’ai mis un peu de côté les tissus, mais rassures toi, pas pour longtemps.

260899978_71f2cf08bb_o
le tout dernier, le verger de Nicole

signatureaugusta2

Saint Martin de la Brasque, le 16 juillet 2010

Ma tata Pierrette vient de nous quitter, ce 16 juillet 2010 à l’âge de 96 ans, et c’est le vide, il en est ainsi, je me souviens de tout ce qu’elle m’a appris et de ses éclats de rire. Et j’essaye de ne pas pleurer parce qu’elle a eu un vie fantastique, car elle aimait tant la vie. Je sais qu’elle sera toujours à mes côtés, dans chaque point dans chaque tissu que je choisirais, et je l’entendrais rire et j’entendrais ses critiques car dans toutes ses passions elle n’a jamais accepté la médiocrité.

 

Grâce à ce que nous transmettent nos mères, nos grands mères, nos tantes … c’est dans nos gestes quotidiens que nous leur offrons la vie éternelle. Au revoir Tata. Je t’aime.

Je ne te dis pas de reposer en paix, tu déteste te reposer, je sais que tu vas mettre un peu la pagaille au Paradis, tu vas créer une ou deux entreprises, relooker les robes des anges, changer le menu de la cantine, faire patcher les saints et discuter de leurs livres avec tous les écrivains que tu adores …… mais repose toi un peu quand même, tu as tant fait.

Tu me manqueras toujours.

4ème rencontre autour des loisirs créatifs – Les Arcs sur Argens

Classé dans : Inspiration | 0

Capture d’écran 2016-02-03 à 06.42.44

 

Faut bien que je travaille de temps en temps, alors pour mon plus grand plaisir, je serai les 5 et 6 mars, dans le Var, aux Arcs sur Argens, un merveilleux village de Provence, connaissez vous ? Je vous laisse découvrir quelques photos au hasard de ruelles.

Le CASC organisent ses 4ème rencontres autour des arts créatifs, et j’adore les rencontres. On s’y retrouve, j’animerai un atelier de 2 heures chaque jour, je vous donne les détails dès que possible.

 

 

DSC_0168 DSC_0171
DSC_0179 DSC_0183 DSC_0184

 

 

Et bonjour Février ….

Classé dans : Inspiration | 0

DSC_0676

 

 

Au Mardi gras, l’hiver s’en va.

Je sors enfin de mon hibernation. J’ai une bonne nouvelle, les jonquilles et les amandiers sont en fleurs.

Janvier a été très besogneux ici, des nouveautés à paraitre au mois de mai. Et d’autres pour le mois prochain.

Vous retrouverez mon monde dans de petits ouvrages et des plus grands.

Je pourrais vous rencontrer « en vrai » au fil des mois sur des salons dans le Sud de la France.

Je vous donnerai les informations dès que je les aurai.

Je suis heureuse de revenir vous rendre visite sur mon blog, que j’ai un peu délaissé ces temps ci.

Sinon que vous dire de plus à bientôt ici et sur les petits riens.

Récap des cadeaux 2015

Classé dans : Inspiration | 5
Capture d’écran 2015-08-22 à 12.50.52

Bien voilà, l’heure des bilans a sonné, 11 cadeaux pour 2015, 11 fiches à télécharger, des tonnes de j’aime, des tonnes de téléchargement et maintenant ?

Vous pouvez les retrouvez ICI avec le lien de chacune

Je ne sais pas encore la forme que prendra les petits moments de bonheur sur ce blog. Et vous avez vous une idée ? Je vous dis tout ça, dès que j’ai le temps, d’ici une quinzaine de jours.

Je vous donnerai mon planning de l’année, salons et expositions, des nouveautés des surprises, pour que l’année 2016 soit toute douce, au fil du temps dans

La Boutique, le Journal, sur les Petits Riens

et je voulais remercier tous ceux qui m’accompagnent chaque jour sur ma page facebook

merci à vous tous, d’être si nombreux

105D5100

Adieu 2015

Classé dans : 365 petits riens | 7

DSC_0607

 

Parce que ce matin, il faisait si beau sur la Provence, que je me suis dit que l’année qui commençait était peut être une promesse de belles pages à écrire.

Je vous souhaite de tout coeur une merveilleuse année 2016.

DSC_0152

Je vous souhaite de réaliser vos rêves