le 1er jour d’après

Classé dans : 365 petits riens | 7

Penche toi à l’oreille un peu basse du trèfle

Avertis les chevaux que la terre est sauvée

Dis leur que tout est bon des ciguës et des ronces

Qu’il a suffi de ton amour pour tout changer.

René Yves Cadou – Poésie

 

Hier j’étais un peu triste, mais un peu seulement, de ne pas avoir fêté la Saint Patrick par manque de Guiness, ça vous fait sourire je suppose, mais je n’allais pas affronter la horde dans les supermarchés juste pour deux canettes.  C’est une fête celte à laquelle je ne déroge jamais, mais situation de guerre bactériologique oblige, on s’en passe. Alors ce matin je suis allée dans le jardin, et la terre m’a fait un cadeau pour me consoler, je n’avais jamais vu de trèfles aussi gros de ma vie, je me demande bien ce que les chevaux en pense, je suis allée les avertir,  à l’oreille, j’aime leur parler.  J’ai écrit aux dames de la broderie, si elles ont besoin de moi, je serai présente. Et puis je suis rentrée dans mon atelier j’ai retrouvé mon cahier d’inspiration, et mes croquis et feuilles fanés et puis j’ai brodé un trèfle, à chaque jour suffira sa peine, chaque jour sera le jour d’après, sans imaginer demain. Avec une immense pensée à ceux qui sont dans la peine, ceux qui affrontent cet ennemi invisible chaque jour, dont mon mari. Ca ne fait que commencer.

Surtout restez chez vous, prenez soin de vous.

Dans ma tête trotte les vers de René Yves Cadou.

7 Responses

  1. Elisa

    Le temps est suspendu…on retient son souffle… en attendant des jours meilleurs… Merci pour cette invitation à se pencher sur les jolies petites choses que nous donne à voir la nature.

  2. mamillon du luberon

    il fait tellement beau, le soleil chauffe, tout pousse en ce moment, le forsythia est en fleur, son jaune illumine tout le jardin, il ne faut pas désespérer, gardons espoir que ce mauvais cauchemar, va s’arrêter, mes pensées vont à tous les personnels soignants , et ceux qui restent à leur poste qui continuent de travailler pour nous, pour que nous puissions continuer à manger , à vivre ,ne nous plaignons pas, nous restons confinés, mais beaucoup d’autres ne le peuvent pas, ils se dévouent pour nous.pensez y chaque jour et soutenons les.bonne journée

  3. lamichbrod

    merci à toi « belleâme » pour ce billet tout vert d ‘espérance. a toute ta famille mes souhaits de bonne santé en particulier à ton mari.
    tu sais combien j’aime te lire, prends bien soin de tous,
    il faut attendre, et comme tu sais si bien le dire penser à ceux qui souffrent de n’avoir personne à se confier, ceux, surtout ceux qui se battent pour accompagner
    les malades, et beaucoup d’autres encore, courage à toi, merci pour ce petit poème plein d’espérance.

  4. Carole

    Il est remplie de douceur, de fraîcheur, d’espoir aussi ….. merci et un jour à la fois, on y arrivera . Prend soins de ton monde xxxx

  5. Annie de Laragne (Annie Agius)

    Merci pour les trèfles, et tant pis ,on la fêteras plus tard ! J’embrasse toute la famille de loin … Ton message fait du bien …J’ai eu une journée chaotique…

  6. regine

    MERCI Pour cette Fraîcheur et cette jolie Poésie !! Nous aurions dû venir dans votre région ce weekend voir de la famille mais nous avons dû annuler ,et mes enfants sont dispersés aux 4 coins de la France dont un dans un des foyers de cet horrible Virus avec sa femme infirmière en premières lignes également…..un peu de Douceur dans ce monde de Bruts!!!celà fait du bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.