Le 20ème jour d’après – Oublier le temps d’un week end.

Classé dans : 365 petits riens | 1

 

Cuisiner le temps d’un week-end, croire que rien n’a changé, faire comme Si, afin d’évacuer le stress,  faire des pommes de terre à la suédoise, des artichauts à la provençale, les steaks au barbecue, et vivre au milieu des animaux, regarder les poules s’installer pour faire la sieste, suivi par celui qui travaille comme un dingue toute la semaine pour nous, suivre au rythme d’une des tortues, le temps qui passe et puis s’installer pour le café du petit déjeuner avec les palets bretons cuisinés par ma fille et sa grand mère, parce que c’est tout simplement ça un petit bonheur. Trainer dans sa « magnifîiiiiiique » tenue de confinement, et patienter calmement sans heurts ni tension, parce qu’il y a bien pire que chez moi. J’essaye de m’imposer des rituels juste pour imaginer que l’après existe. Heureusement que ma famille est là.

Prenez soin de vous.


  1. mamillon du luberon

    parfois on ne s’en rend pas compte, que le monde qui nous entoure est si beau, et apaisant surtout, merci, tu n’inventes rien, tout est réel et c’est bien chez nous,mais tu le vois avec un oeil différent du mien, merci de m’ouvrir les yeux et de me dire oui, c’est bien chez nous, ne nous plaignons pas et soyons zen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.