Le 19ème jour d’après – Ils s’en vont pour ne plus revenir.

Classé dans : 365 petits riens | 1

Ce matin en ouvrant ma boite aux lettres j’ai découvert avec une immense tristesse, le commentaire de Louise Gauthier, la fille d’Alain Gauthier, illustrateur de renom, sur cet article que j’avais publié en 2014 et que je republie aujourd’hui. Il nous a quitté hier de cette saloperie de virus.

Je n’ai pas de mots et une immense tristesse, chaque jour est une hécatombe dans notre monde où tout va mal, tout va de travers.

J’ai découvert les illustrations d’Alain Gauthier alors que je travaillais dans un école et que l’on m’avait demandé de « virer » les livres un peu trop anciens, je n’ai jamais jeté un livre de ma vie, alors j’ai gardé Zizou Coquelicot, conquise par les illustrations  et j’ai fait des recherches car ces dessins me parlaient, me racontaient des histoires, m’invitaient à des voyages.  Je les ai pâlement recopiés car ils me transportaient et me transportent encore dans un monde irréel, dans le refuge de mes songes.
Je voudrais, moi l’inconnue, la toute petite blogueuse assurer de mon soutien tout ceux qui perdent un proche. Et je vous en prie, faites perdurer l’oeuvre de ce grand illustrateur pour nos enfants, car il est l’un de ses hommes qui avait le pouvoir de créer des rêves au bout de son crayon, et nous avons tant besoin de créer.
Les coquelicots sont fragiles, mais ils sont éternels, chez nous dans le Luberon, ils peuvent coloniser une terre entière pour en faire un mer rouge et fragile. Les artistes sont ainsi, fragiles, mais flamboyants.

Ceci n’est pas un petit rien.

 

 

 

 

 

 

 

« J’ai découvert au fond de la bibliothèque un livre d’enfant de 1974 … j’ai adoré les illustrations au point de gribouiller sur mon cahier … parce que Zizou ça m’interpellait quelque part … seuls mes très proches savent pourquoi …

DSC_0233 DSC_0236 Zizou Artichaut Coquelicot Oiseau … poésie immense dans les dessins, Je suis bien trop terre terre pour les textes ou j’ai perdu un peu de mon âme d’enfant …

DSC_0249 DSC_0257 DSC_0258 DSC_0259 DSC_0261 DSC_0280l’illustrateur est immensément connu, c’est Alain Gauthier, son monde fantaisiste, onirique, faussement naïf m’a transporté durant quelques instants dans le tendre monde de l’enfance… durant mon travail de mauvais copiste.

A découvrir ….  ICI pour en savoir un peu plus sur Alain Gauthier et un petit peu du livre …

Belle journée à vous »

 

  1. mamillon du luberon

    une belle découverte grâce à toi encore, merci, toutes mes condoléances à sa famille….Zizou, c’est ton oncle qui t’appelait ainsi quand tu étais enfant, et plus tard c’est lui que tu as nommé « tonton Zizou », et ça le faisait rire, un rire que je n’oublierai jamais, beaucoup de souvenirs remontent avec cette histoire et ce nom, un homme qui a traversé avec nous une vie pleine de gentillesse, d’humour, c’était un homme très intelligent et instruit, si cette saloperie de virus nous laisse un jour tranquille, j’aimerai aller lui rendre visite, bien que la vie a été injuste envers lui et qui finit ses jours seul,sans comprendre, son esprit étant un peu parti ailleurs…merci pour lui aussi les souvenirs sont très importants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.