Montés en graine

Classé dans : 365 petits riens | 2

Il y a des petites choses du quotidien, qui deviennent magiques, juste parce qu’on les a laissé libres de vivre leur vie. C’est fantastique dans le champ, ces fleurs immenses qui éclosent quasiment toutes en même temps, avec un pudique lenteur, elles se dévêtent doucement de leur robe, alors qu’on ne savait même pas que ça faisait des fleurs, je vous laisse deviner ?  C’est si beau, si graphique qu’on a envie de les dessiner, un graphisme épuré digne de la Belle Epoque. Ben c’est fait je viens de tomber en amour pour des fleurs de poireaux.  La poésie se niche vraiment dans rien. L’hymne à l’Allium ampeloprasum var. porrum. Demain j’y vais au lever du soleil, trop envie de voir les bulbes noirs se détacher dans le feu du ciel.

Bon week end à vous. 

2 Responses

  1. Carole Houde

    Qu’ils sont beaux ces poireaux avec leurs chapeaux fleuris! C’est qu’ils ce sont tous rassemblés dans ce champ!!!! Wow!!!! J’ai à la maison un oui un poireau qui devrait fleurir cette été et pas la suite faire des bébés pour avoir un plants de poireaux vivaces….. une façon nouvelle pour moi de les cultiver, les poireaux de ce champ vont faire tout plein de bébés :) et d’autres belles fleurs l’an prochain si il restent en terre 2 ou 3 rejetons a chaque automne :) xxxx J’ai hâte de voir tes photos de fleurs au petit matin <3

  2. Mamillon du Luberon

    Les fleurs c’est beau, mais les poireaux vinaigrette , ou en tarte c’est très bon, ramènes en un peu demain pour voir comme ils sont ces pauvres poireaux oubliés stp …..m.mmerci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.