Le petit monsieur qui vendait des oiseaux mécaniques …..

Classé dans : 365 petits riens | 12

Ici les moindres végétations sont protégées

Un peu de sable et d’eau, et le désert devient un jardin

J’apprends à chaque instant la valeur de la vie

Chacun y plante ses herbes ou légumes pour ces besoins quotidiens, des potagers au milieu de la ville pour manger.

Un travailleur ici gagne 700 dirhams par jour, l’équivalent ici de 140 euros

Mais doit on faire le change ? Il gagne 3 fois plus que dans son pays ?

Le pays n’est pas à l’abri de la crise, la vie augmente tous les jours, les cigarettes à un peu plus de 1€ le paquet, se vendent à l’unité ou et on  se soigne soi même avec des médicaments vendus à l’épicerie, chaque indien que vous rencontrez, vous donne la recette pour un dent qui fait mal, un angine ou un aphte, rincez vous la bouche à l’eau salée …. l’eau salée le remède universel.

Hier je suis allée dans la rue derrière chez moi … une de mes petits boutiques préférées était fermée, celle où je trouve des bébés poupées pour moins d’un euro, des oiseaux siffleurs, des bracelets indiens, et d’où je sors un gros sac de trésors infimes, en ayant pratiquement rien dépensé.

Je demande à la boutique voisine, A  quelle heure ouvre-t-il ce soir ?

Le très jeune homme afghan, bengali ou pakistanais habillé traditionnellement de son pantalon de coton fin et de sa longue chemise bleu ciel,  assis  accroupi en équilibre sur ses jambes  sur le trottoir de la boutique me réponds

Il n’ouvrira plus, il est mort hier, son coeur une allergie …. it was the end time …(c’était son heure)

Dans leurs pays qui sont en guerre chaque jour, depuis toujours. Dans leur pays qu’ils ont fuit pour plus de sécurité, pour assurer matériellement une vie décente à leur famille, dans ce pays où ils n’ont plus peur de se faire tuer à chaque coin de rue, dans ce pays où ils peuvent exercer leur métier de tailleur, de charpentier, d’électricien  … mourir de sa belle mort est une bénédiction de Dieu, la vie n’est qu’un passage.

Il me manque déjà, ce petit monsieur adorable et souriant  qui vendait des oiseaux mécaniques. ce petit monsieur qui nous accueillait toujours avec une gentillesse qui n’existe plus chez nous.

Je suis repartie triste, très triste.

Masha’Allah

Mektoub

Il faut se préparer psychologiquement ….

Classé dans : 365 petits riens | 8

A prendre un café, et à se dire qu’un jour je vais rentrer en France.

J’ai reçu ma commande de laine angora hier soir …. j’aurais préféré que ce soit Fati qui vienne (petit clin d’oeil à une discussion d’hier soir), on aurait fait les boutiques de tissu ensemble… mais non c’est juste la laine qui est si rassurante et si douce, je sais qu’elle réchauffera mes soirées françaises quand je serais déprimée, je me souviendrais que j’avais commandé les écheveaux du Moyen Orient, en jouant les blondes évaporés sur le formulaire de commande ;-) . J’essaye de ne pas y penser mais …. il faut quand même que je commence le deuil de ce fabuleux pays, alors je me prépare chaque jour un peu plus.

Alors en attendant de tricoter je ne sais pas quoi encore, parce que je n’ai pas encore d’idée … je brode, je brode un ouvrage qui est une passerelle entre mes deux pays, entre Abu Dhabi et la Provence et j’aime ça, je crois que j’y mets tout mon coeur, j’espère qu’il vous plaira.

 

Bon on se le boit ce café ?

Pub non rémunérée ;-) parce que je fais ce que je veux quand je veux avec qui je veux et comme je veux, la liberté n’a pas de prix …..

 Donc si vous voulez de l’angora c’est ici

atelier 196

Il n’y en aura pas pour tout le monde ….

 

Z’encours …..

Classé dans : 365 petits riens | 7

Je tatonne, je réfléchis, j’intervertis, je gribouille et je n’avance pas ….

Je n’ose pas couper ….

Il va bien falloir.

« Il n’y a pas de philosophe qui supporte avec sérénité une rage de dents. »

de William Shakespeare

On commence la journée comme on peut

Classé dans : 365 petits riens | 8

Ben oui quoi ? Vous n’imaginiez pas quand même que vous lisiez un roman à l’eau de rose ….

Côté inspiration on repassera …. mais bon.

les piquouzes ont commencé à faire leur effet et c’est tant mieux.

En plus ça tombe bien, il ne fait pas beau … il y a un vent à décorner les chameaux taureaux, la mer a pris une couleur étrange elle est presque bleu marine, ça change du turquoise, le shamal est gelé (enfin presque, faut pas pousser quand même, il fait 16 degré au réveil, et jeudi il faisait 34 alors pour moi c’est un choc thermique et j’ai perdu l’habitude …. j’ai froid) . Le vent fait  partir tout le sable dans l’atmosphère qui la rendait blanche …

euh je n’aimerais pas être en mer aujourd’hui, et là c’est à l’abri de Lulu Island ….

Pas évident de prendre le vent en photo ;-)

Il y a en à au moins un qui a compris … et dans une de mes caisses à tissu en plus … il squatte

Je crois que je vais faire le chat aujourd’hui ….

 Allez Mamy va prendre tes cachets …… A ce propos

Bonne fête à toutes les grands mères …..

Souvenirs de plage ….

Classé dans : 365 petits riens | 2

A garder très précieusement dans ma mémoire …

j’ai parfois l’impression que l’eau de mer est dans leurs gènes.

Elles sont libres tout simplement …

la journée se termine ….

L’ère des grandes constructions commence.

et puis celles des bouées abandonnées

un pigeon curieux ….et gourmand piste les restes du goûter …

Une magnifique  aigrette garcette (espèce très très protégée en France), est venue passer l’hiver au chaud … (quand j’en croise une j’ai l’impression de croiser un ibis de l’Egypte Ancienne, c’est comme si elle était un oiseau sacrée)

Elle s’enfuit à tire d’aile ..Tout comme les heures et les journées qui passent trop vite. Bientôt il faudra penser à rentrer …

Sable et Cup Cake

Classé dans : 365 petits riens | 8

Sable tout simplement parce qu’il y a un vent de sable aujourd’hui, donc pas très facile de sortir, alors comme je n’étais guère vaillante, un peu mal là, un peu mal ici, et aussi par là, c’est papa qui s’est mis en cuisine pour faire plaisir aux deux gremlins.

Papa tu mélanges le colorant rouge et le colorant bleu, je veux du violet ….

Tel le grand cuisinier à son piano, l’homme cherche le fouet électrique …

Fouet ?

Il n’y en a plus …. comment, il n’y en a plus ?

Ben oui je te rappelle que le fouet a fondu dans l’incendie de la cuisine il y a quelques mois et que nous ne l’avons pas racheté …..

Et c’est là que je me dis que je me suis dit que j’avais épousé Mac Gyver ou le fil spirituel de mon père ….

Un obstacle ne pas avoir de fouet, que nenni mon amie …

Admirez la technique …..

Et le chat qui bat la cadence …..

Chat que j’aurais personnellement viré, si j’avais cuisiné mais ….. je n’avais aucun droit de cité en mon QG.

Alors que personne ne s’étonne s’il y a quelques poils de chats sur les photos (et accessoirement sur les Cupcakes ;-)

Elles ont pris la douille de pâtissiers et ont décoré chaque cupcake … un par un …

La Toire au chocolat …

MademoiZelle Maossi en parme, violet …. et rose.

Vite un petit peu de soleil, un rayon qui perce au moment où le vent tombe …

Et elles m’ont préparé un café …..

Pour que la pilule passe mieux ….

La fée clochette et Shrek passent en boucle sur la TV depuis qu’elles sont levées ….

Un vendredi sans café ce n’était pas un vendredi, alors on vous l’offre volontiers.

 

Histoires de dattes

Classé dans : 365 petits riens | 9

« Le juste poussera comme le palmier, il croîtra comme le cèdre du Liban. » (Psaume 92, 12).

Il est l’un des plus vieux arbres du monde, présent dès l’antiquité, il est né ici dans le Golfe Persique … il est l’arbre roi, l’arbre sacré, il sert à tout, à se nourrir, son bois est un combustible, il sert à la fabrication de meubles, les feuilles sont tressées en panier , en chaussures, en corde, en licol, en natte, en tapis.

Les fleurs de palmier mâle sont ramassées puis sont insérées dans les fleurs de palmier femelle, pour que les dattes soient plus grosses.

c’est joli … les fleurs dans leur nid bien à l’abri.

Là ce sont des fleurs femelles, c’est cet arbre qui fera des dattes.

à l’intérieur l’homme a inséré les fleurs mâles, c’est une jolie histoire d’amour, vous ne trouvez pas ?

 

En médecine traditionnelle les graines des fleurs mâles sont broyées, mélangées au lait de datte et utilisées contre l’infertilité des femmes.

Le pouvoir de germination des dattes est incommensurable, un noyau datant de 2000 ans avant JC a germé en 2005.

 

Ne décerne t’on pas les palmes dans nos pays européen ? Sa royauté est bien venue jusqu’à nous.

 

quelques tapis qui attendent … l’heure de la prière ou celui du pique nique à l’ombre d’un palmier ?

 

 

Sources : discussions avec un voisin et wikipedia of course

A lire, un très beau texte sur les légendes du palmier ICI dont je vous donne un extrait ci après.

 

L’auteur d’un ouvrage d’histoire naturelle, le cheikh Kamel Eddine du Caire, a donné dans son ouvrage « De la vie des animaux et des végétaux » cette description : « le palmier dattier est un arbre béni, ….. le  Prophète a dit « Traitez généreusement votre oncle le palmier, parce qu’il a été crée du surplus de limon, de la terre dont Adam fût lui même façonné : Il ressemble à l’homme par la rectitude de sa taille et de sa hauteur, par sa distinction entre le mâle et la femelle et la particularité de sa fécondation. Si sa tête venait à être coupée, il mourrait ; si son coeur était exposé à quelques accident, il périrait. N’en est-il pas de même du cerveau de l’homme lorqu’il est atteint ? Lui coupera-t-on les branches, il n’en repoussera plus à leur place, comme il advient des membres humains. il est recouvert d’une sorte de bourre analogue au poils de l’homme, et c’est seulement à la proximité du mâle et de la femelle et de l’odeur séminale dont il est pénétré qu’il peut produire … »

Buller sur un banc …

Classé dans : 365 petits riens | 10

Buller  s’ennuyer sur un banc du parc public tandis que les filles jouent …

Ca piaille dur au dessus de ma tête …

Et dans les fourrés …. j’ai même passé mon appareil photo à mon voisin

(ben oui il y a des papas au parc)

pour mieux les surprendre ..

J’aime les oiseaux libres …

Ils ont colonisés chaque espace vert de la ville …

le matin très tôt, ils racontent leurs rêves de la nuit …

ils posent quelquefois … cabot au possible

Repèrent la petite miette du goûter … pour venir la picorer sous notre nez  en un demi huit cubain inversé ;-) digne de la Patrouille de France.

Tandis qu’un couple de tourterelles pas vraiment maigre ….

se dandinent comme Amélie et Amélia, les oies anglaises  des Aristochats.

ils ne leur manquent que les bonnets des pionniers en liberty vous ne trouvez pas ;-)

un future création, n’en doutez pas … ;-)

Bien voilà, j’entame le troisième mois des petits riens 2012 ….. plus que 10 mois ;-)