Mon petit coin de préhistoire

Classé dans : 365 petits riens | 5

Petite nous y allions pique-niquer les soirs d’été après les grosses chaleurs, l’eau glacée du Verdon était un bonheur, plus grande c’était les soirées d’ado, un coup de moto, des pèches pas très réglementées, des fossiles retrouvés, nous avions l’impression d’avoir changé d’espace temps,

Aujourd’hui tout est prêt pour le tourisme, la route goudronnée jusqu’à la plage, et des maisons et des buvettes partout, des bateaux et un port … ainsi va les époques, c’était notre coin de paradis, notre piscine, ça nous appartenait, qui pouvait bien aller jusque là, au coeur du Verdon pour se baigner, je vous présente le lac d’Esparon. 

Week end Pascal

Classé dans : 365 petits riens | 3

 

 

Faire une chasse aux oeufs internationale avec la correspondante américaine ….

 

 

Déjeuner de poisson parce que c’est le 1er avril

 

 

Affronter la foule dans le bleu du Mistral, d’une bonne mère étincelante ….

 

Visiter la crypte comme du temps du pensionnat de jeune fille ….

 

 

Sourire avec tendresse devant les ex-voto des marins

 

Poussez la sublime porte la toucher pour la énième fois, comme des millions de personne l’ont fait avant moi ….

S’acheter un minuscule médaille bleue comme un trésor immense …. comme le bleu de la mer intense, bousculée par le Mistral ….

 

 

 

 

Se dire que c’est ici que tout a commencé  ….

Entendre parler toutes les langues, croiser toutes les nationalités et se dire que Marseille sera toujours le symbole de l’union des peuples …

 

Repartir et voir sur la route, avec une grande émotion, sur la façade du Conseil Régional, au pied de la Porte d’Aix,  démarrer au feu, le coeur serré …

 

EnregistrerEnregistrer

Camélia

Classé dans : 365 petits riens | 2

 

Le Camélia blanc a enfin fleuri, je n’y croyais plus après plus de 4 ans dans son pot, il doit se plaire ici, symbole de la maison Chanel,
il est aussi un peu le mien, parce que depuis toujours, j’ai une idole qui s’appelle Coco.

 

Le rose fleurira demain

 

 

 

Les premières puces à la Bastide des Jourdans

Classé dans : 365 petits riens | 3

S’extirper de son chantier, pour aller rêvasser à la Bastide des Jourdans, à quelques kilomètres de chez moi, se dire que l’organisatrice a réellement organisé des puces des couturières, avec des exposants ne présentant que de l’ancien, rien de neuf, pas de revendeurs clandestins de mercerie chinoise et c’est bon pour le moral, merci Irène pour ce merveilleux moment dans le passé, ce merveilleux moment de rêves et de douceur et de papotages. Il n’y a plus qu’à attendre pour moi, que ma situation soit stable pour ressortir mes merveilles des cartons et me remettre à travailler, à broder, à créer.

 

EnregistrerEnregistrer

Le réveil

Classé dans : 365 petits riens | 1

Malgré une méteo peu clémente, tout doucement la maison sort de terre, en même temps que le printemps, et j’aime ça.

Japan Expo Sud

Classé dans : 365 petits riens | 3

Notre rendez vous annuel à la Japan Expo Sud, un moment hors du temps, hors des normes, ce moment où tout un chacun peut être quelqu’un d’autre, les jeunes, les très très jeunes et le beaucoup moins jeunes rivalisent de trésors de créativité pour la création de leur costume et mes filles les premières … c’est fascinant, et j’adore cette journée même si elle est épuisante, d’abord par la préparation des costumes et ensuite la journée elle même, je me suis éclatée à coudre pour Po, le costume de Mavis Vermillion de Fairy Tail, elle a été l’idole des petites filles ;-)

De quoi commencer la semaine, la tête dans les rêves.

Chez moi, les chats poussent dans les arbres

Classé dans : 365 petits riens | 2

Sur les arbres, chez moi, ils poussent des chats, vous ne me croyez pas ? Et pourtant, ils éclosent l’un après l’autre, un, deux et puis trois …. ca ressemble au bonheur des chats. Bon dimanche à tous.

Depuis que j’ai fait les photos, le soleil s’est levé, c’est incroyable on passe tous les temps en 24h00, on a cette année, les véritables giboulées de mars. Pluie, neige, vent, beau temps, hier après midi,
je me suis retrouvée en tee shirt avec 19°C, bientôt le printemps.

La neige du 1er mars

Classé dans : 365 petits riens | 2

S’il y a bien une chose que je déteste c’est la neige, je ne sais plus conduire, je vis pétrifiée dans l’instant comme si la neige avait également congelé mon cerveau. Je ne sais pas d’où vient cette terreur.

Toujours pas de téléphone, ni d’internet à la maison, peut être que avant la fin de la semaine, j’ose avoir des espoirs … sinon tant pis on fait avec.