Caromb, le salon qu’il ne faut pas rater ….

Classé dans : 365 petits riens | 13

D’abord il y a les visiteuses, qui se mettent au diapason du salon, patchwork et broderie … et puis il y a les exposants et les organisateurs, une équipe formidable qui se plie en quatre pour que le salon soit une réussite …. C’est trop bien. Merci à Jocelyne Arnaud et tout le staff d’un point de plus, qui ont fait que ces deux jours ont été une réussite .. Merci encore, pour ce merveilleux dîner et cette soupe au pistou faite maison avec une tonne d’amour, pour les cerises et l’huile d’olive, pour ces petits gâteaux, le figue amande, une tuerie, merci aux visiteurs tous merveilleusement gentils sauf une maniaque des numéros de fil DMC sur presque 1000 personnes, une seule est ce bien raisonnable, merci, merci, merci et à dans deux ans, si tu veux de moi, Josseline. Que de fous rires et de bonne humeur, je veux revenir.

 

EnregistrerEnregistrer

Japan Expo Sud

Classé dans : 365 petits riens | 3

Notre rendez vous annuel à la Japan Expo Sud, un moment hors du temps, hors des normes, ce moment où tout un chacun peut être quelqu’un d’autre, les jeunes, les très très jeunes et le beaucoup moins jeunes rivalisent de trésors de créativité pour la création de leur costume et mes filles les premières … c’est fascinant, et j’adore cette journée même si elle est épuisante, d’abord par la préparation des costumes et ensuite la journée elle même, je me suis éclatée à coudre pour Po, le costume de Mavis Vermillion de Fairy Tail, elle a été l’idole des petites filles ;-)

De quoi commencer la semaine, la tête dans les rêves.

Life to Mars

Classé dans : 365 petits riens | 3

Tu fredonnes une vieille chanson de Bowie, Is there life on Mars ? 

A écouter ICI

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Où s’attarde mon regard

Classé dans : 365 petits riens | 2

Au milieu des giboulées de septembre, mon regard s’attarde, il se promène, et s’interroge. Des dorures des Eglises à l’austérité des Temples, de cette fabrique abandonnée au bord du ruisseau où j’aimerai tant entrer, découvrir comment les plantes ont poussé, telle une serre improvisée.

Des orgues d’antan aux girouette folles, des toits de tuiles vernissées, aux balcons fleuris il s’arrête, l’espace d’une seconde pour regarder ce que d’autres ignorent. Dans un automne précoce que les fleurs ont du mal à repousser, je rêve et j’enregistre le temps. Et c’est sous un lustre au bronze ancien, que j’écoute l’Histoire. Bien avant de découvrir les oeuvres qui durant quatre jours m’ont émerveillées. On se donne rendez vous demain ?

 

Les rencontres

Classé dans : 365 petits riens | 0

Pendant le Carrefour Européen du Patchwork, il y a de belles rencontres ….

 

 

Et des photos ratées pour moi ;-) DH je ne te remercie pas ….

 

1er jour – Carrefour Européen du Patchwork

Classé dans : 365 petits riens | 3

 

 

 

 

 

S’enthousiasmer

Rêver

S’émerveiller

S’inspirer

Etre dubitatif

Etre scotché

Ne pas être réceptif

Etre réceptif

Ne pas être surpris

Etre surpris

S’exclamer

Adorer

Penser que certains sont perturbés et que d’autres des génies

Se dire aussi qu’il existe des génies perturbés et des perturbés sans génie

Sourire des inspirants, et des inspirés …

 

 

Mais ne jamais rester insensible, l

 

C’est ça magie du Carrefour Européen du patchwork

Quatre jours de bonheur total

 

La suite demain …

 

 

 

 

 

Réveil alsacien

Classé dans : 365 petits riens | 3

Matin magique, durant trois jours, au coeur de Vosges, juste un petit col pour se retrouver en Alsace pour le Carrefour Européen du patchwork, on a joué au chat et à la souris avec le soleil et la pluie, et les lumières étaient merveilleuses.

Pour ne pas que j’ai trop la nostalgie, des forêts et de l’herbe verte, le temps s’est mis au gris en Provence également, pour ne pas que je regrette mon petit chalet douillet, mes jeux dans les choux géants et mes rêveries au bord du ruisseau.

Ce matin, il va falloir affronter la réalité, travailler, puis les rendez vous à l’hôpital, demain je vous offrirai les photos des oeuvres textiles qui ont enchantées mon séjour.

 

Le guerrier Maori

Classé dans : 365 petits riens | 4

 

Pour l’instant il est sur ce mur, demain il ira rejoindre un tronc d’arbre, et devenir le protecteur de ma maison, il en sera le gardien. J’ai ressorti mon coin de Pacifique, dans le jardin.. .. bénitiers, coquilles, totems … parce que quelquefois on a besoin de rêves, de mer turquoise et de guerriers qui dansent une haka, d’un collier de Tiaré et de l’odeur du Niaouli. Et je regarde son visage qui sommeille,  chaque tatouage est une histoire, une histoire d’amour comme le raconte la légende, et je pense à mes petits mélanésiens et polynésiens, revenant chaque fois de leurs tribus lointaines, un peu plus tatoués, car ils étaient devenus des hommes, des guerriers, et au fond de moi, tout au fond de mon coeur, c’est une pierre sacrée de Lifou et un coquillage de Wallis qui dorment en silence, et l’Océanie est mon monde, et j’y suis bien.

 

 

Dessin d’un chef māori par Parkinson suite au premier voyage du Capitaine James Cook en Nouvelle-Zélande 1784.