Le Bäckeoffe de Rosy

Classé dans : 365 petits riens | 3

Il y a des recettes venues d’ailleurs, cette fois ci d’Alsace pour être précise qui donnent le moral,  Rosy a fait mijoter une Bäckeoffe hier, elle y travaille depuis deux jours, préparation et marinade.  Le Bäckeoffe aux trois viandes, ce qui a le don de réconcilier tout le monde sur les menus. Il commence à faire un peu froid, et les plats uniques et mijotés sont nos meilleurs aillés. Ce que j’aime le plus dans les Bäckeoffes c’est l’utilisation de la cocote de Soufflenheim traditionnelle, ici il y a la bleu, classique très classique ovale, et puis il y a le poèlon dans les tons de terre cuite que j’adore. Les deux étaient de sortie mais finalement, seule la cocotte a servi.

Et puis comment ne pas aimer l’Alsace, cette Alsace où mes grands pères et arrière grand père ont vécu leurs années de guerre que se soit en 14 comme en 39. Et vers laquelle ils retournaient pendant leurs vacances une fois la paix retrouvée retrouver les familles qui les avaient accueillis.

Bonne journée à tous.

31 octobre, Samain, nous sommes entrés dans la période obscure.

Classé dans : 365 petits riens | 2

On a fêté le Samain, la fin de l’année celte, la fin de l’été. Hier c’était l’entrée dans la période obscure. Dans la mythologie celte  on croyait que le monde des morts, des fées et des sorcières entrait en contact avec celui des vivants. On croyait ainsi que les âmes des défunts revenaient errer autour des maisons, c’est pourquoi on laissait la porte entre-ouverte et une place à table pour eux. On plaçait des lanternes sur les chemins pour les guider. Hier il pleuvait tellement qu’on n’a pas pu placer des lanternes sur le chemin, mais la maison était si éclairée que je pense qu’ils ont pu entrer. J’ai farci les potimarrons du jardin et un potiron, et je les ai fait cuire en papillote, une première qui a été un succès. Le Samain dure trois jours, alors on va continuer à honorer nos héros, nos défunts et tous les gens que nous avons aimé.

C’est toujours le déluge, les petites sorcières ne sont pas venues chercher des bonbons, il reste encore la fin des vacances. Je vais mettre du bois dans la cheminée.

Caromb, le salon qu’il ne faut pas rater ….

Classé dans : 365 petits riens | 13

D’abord il y a les visiteuses, qui se mettent au diapason du salon, patchwork et broderie … et puis il y a les exposants et les organisateurs, une équipe formidable qui se plie en quatre pour que le salon soit une réussite …. C’est trop bien. Merci à Jocelyne Arnaud et tout le staff d’un point de plus, qui ont fait que ces deux jours ont été une réussite .. Merci encore, pour ce merveilleux dîner et cette soupe au pistou faite maison avec une tonne d’amour, pour les cerises et l’huile d’olive, pour ces petits gâteaux, le figue amande, une tuerie, merci aux visiteurs tous merveilleusement gentils sauf une maniaque des numéros de fil DMC sur presque 1000 personnes, une seule est ce bien raisonnable, merci, merci, merci et à dans deux ans, si tu veux de moi, Josseline. Que de fous rires et de bonne humeur, je veux revenir.

 

EnregistrerEnregistrer

Japan Expo Sud

Classé dans : 365 petits riens | 3

Notre rendez vous annuel à la Japan Expo Sud, un moment hors du temps, hors des normes, ce moment où tout un chacun peut être quelqu’un d’autre, les jeunes, les très très jeunes et le beaucoup moins jeunes rivalisent de trésors de créativité pour la création de leur costume et mes filles les premières … c’est fascinant, et j’adore cette journée même si elle est épuisante, d’abord par la préparation des costumes et ensuite la journée elle même, je me suis éclatée à coudre pour Po, le costume de Mavis Vermillion de Fairy Tail, elle a été l’idole des petites filles ;-)

De quoi commencer la semaine, la tête dans les rêves.

Life to Mars

Classé dans : 365 petits riens | 3

Tu fredonnes une vieille chanson de Bowie, Is there life on Mars ? 

A écouter ICI

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Où s’attarde mon regard

Classé dans : 365 petits riens | 2

Au milieu des giboulées de septembre, mon regard s’attarde, il se promène, et s’interroge. Des dorures des Eglises à l’austérité des Temples, de cette fabrique abandonnée au bord du ruisseau où j’aimerai tant entrer, découvrir comment les plantes ont poussé, telle une serre improvisée.

Des orgues d’antan aux girouette folles, des toits de tuiles vernissées, aux balcons fleuris il s’arrête, l’espace d’une seconde pour regarder ce que d’autres ignorent. Dans un automne précoce que les fleurs ont du mal à repousser, je rêve et j’enregistre le temps. Et c’est sous un lustre au bronze ancien, que j’écoute l’Histoire. Bien avant de découvrir les oeuvres qui durant quatre jours m’ont émerveillées. On se donne rendez vous demain ?

 

Les rencontres

Classé dans : 365 petits riens | 0

Pendant le Carrefour Européen du Patchwork, il y a de belles rencontres ….

 

 

Et des photos ratées pour moi ;-) DH je ne te remercie pas ….

 

1er jour – Carrefour Européen du Patchwork

Classé dans : 365 petits riens | 3

 

 

 

 

 

S’enthousiasmer

Rêver

S’émerveiller

S’inspirer

Etre dubitatif

Etre scotché

Ne pas être réceptif

Etre réceptif

Ne pas être surpris

Etre surpris

S’exclamer

Adorer

Penser que certains sont perturbés et que d’autres des génies

Se dire aussi qu’il existe des génies perturbés et des perturbés sans génie

Sourire des inspirants, et des inspirés …

 

 

Mais ne jamais rester insensible, l

 

C’est ça magie du Carrefour Européen du patchwork

Quatre jours de bonheur total

 

La suite demain …