Automne, châtaignes et petit moment souvenirs.

Classé dans : 365 petits riens | 6

dsc_0952

 

Le soleil aura du mal à se lever ce matin, tout comme moi, le ciel est plombé comme le tablier d’un manipulateur radio … il n’y aura pas de lumière et mon matin va être nostalgique, sans couleur comme mes photos. J’émerge tranquillement de mon week end varois, où Fred m’a offert des bogues de châtaignes, je vois déjà les esprits chagrins, mais que peut elle faire de choses aussi inutiles … déjà planter les marrons pour avoir un bel arbre pour les générations futures, des grandes montagnes des Alpes Maritimes (c’est où elle habite Fred) et ensuite, quand on a une fille qui est née dans le Pacifique et une autre qui a vécu les premières années de sa vie au Moyen Orient, ce ne sont pas les châtaigniers qui courent les rues, elles ont vu plus de palmiers que de platanes. Et comme leur mère (votre servante)  n’est pas loin d’Alzheimer et qu’elle sait qu’il y a un bois de châtaignier à quelques kilomètres de la maison, mais qu’elle ne sait plus comment y aller …. trop petite quand son grand père partait avec elle les ramasser, pour se souvenir du chemin … ben voilà, elles ont vu de prês des bogues qui piquent …. Et moi, je prends mon café tranquillement dans un Automne qui s’installe vraiment … imaginant les forêts de châtaigniers d’une Ardèche pas si lointaine berceau de mon père, me disant qu’il va falloir que j’y aille sous une pluie battante.

Belle journée à vous, une bogue de châtaigne et je redeviens enfant.

 

 

 

dsc_0558 dsc_0562 dsc_0553 dsc_0552 dsc_0545 dsc_0538 dsc_0565

Quand les lutins se préparent …

Classé dans : 365 petits riens | 7

dsc_0512

 

 

A faire un grand voyage …. c’est pour la nuit de la Broderie, et c’est dans peu de temps

 

dsc_0504 dsc_0492 dsc_0486 dsc_0483 dsc_0481

Tons de saison

Classé dans : 365 petits riens | 2

dsc_0428 dsc_0429

Une simple envie de rose, de mauve, violine, prune, aubergine, lilas, byzantin, persan, magenta, glycine, lie de vin et de coeur de lin …. parce que se sont des tons de saisons.

Bonne journée à vous tous.

 

dsc_0427

 

dsc_0527 dsc_0432 dsc_0437

 

dsc_0533 dsc_0442 dsc_0517 dsc_0522 dsc_0525 dsc_0526

dsc_0530 dsc_0534

 

dsc_0315-3 dsc_0323 dsc_0386-13 downloads23

Un convalescent sous haute surveillance

Classé dans : 365 petits riens | 11

dsc_0460 dsc_0461

 

Mousse a eu une grosse fièvre, il a passé une nuit sous perfusion et chez le vétérinaire, il reprend peu à peu ses esprits et est sous haute surveillance, qui a dit que les animaux ne comprenaient pas ? Confirmation du vétérinaire, il n’a pas deux mois, ce qui veut dire qu’il n’avait pas tout à fait trois semaines quand on l’a récupéré.

dsc_0536 dsc_0540 dsc_0545 dsc_0546 dsc_0551 dsc_0557 dsc_0558

L’automne s’installe

Classé dans : 365 petits riens | 11

dsc_0399

 

 

Il est là, les journées sont encore très chaudes, mais quelques orages le soir apportent à la terre l’eau qui a tant manqué … les nuits sont fraiches, la nuit tombe vite .. et les chats commencent à rentrer le soir pour dormir dans la maison.  Les saisons rythment mes pas. Petit à  petit je m’éloigne du monde dans lequel j’ai gravité si longtemps, je sais depuis quelques jours où se trouve ma place. Le monde si superficiel de la broderie s’étire chaque jour un peu plus dans mon passé. Je sais ce que je veux, je sais ce que je suis, et le moteur qui me fait avancer, n’est ni mon ego, ni la reconnaissance, et encore moins l’avidité.  Je ne suis pas prête à perdre en dignité pour mon ambition, le serais je un jour ? Et je pose aujourd’hui mon regard sur les autres, les autres ceux qui ont besoin de moi.

Belle journée à vous, aujourd’hui est un journée studieuse pour la préparation d’Aiguilles en Luberon et de la Nuit de la Broderie. Demain sera un autre jour, je sais que Tara existe et c’est à Tara que je reprendrai mes aiguilles.

dsc_0403 dsc_0405 dsc_0407 dsc_0414 dsc_0422 dsc_0425

 

 

 

dsc_0458 dsc_0443 dsc_0451

Reprendre le chemin de l’atelier

Classé dans : 365 petits riens | 4

dsc_0384

La reprise réelle c’est début octobre, après presque trois mois de vacances … le bonheur de se retrouver, quelques retardataires sont encore en vadrouille.

Le quilt de Roselyne, est magnifique, dans la semaine nous le monterons sur le métier à quilter, à moins qu’un quilting bee, qui sait …

 

dsc_0386 dsc_0388

 

On découvre les nouveaux achats ….

dsc_0397

 

dsc_0389 dsc_0390

 

 

et les plus anciens, préparer le médaillon central de l’herbier de Victorine …

dsc_0391 dsc_0392 dsc_0393 dsc_0394

 

Et c’est toujours un tel bonheur de se retrouver ….

La batterie était vide

Classé dans : 365 petits riens | 5

dsc_0382

dsc_0380

J’écoutais et je regardais les pigeons amoureux, roucouler et s’embrasser … j’ai un peu continué mon chemin ….

dsc_0377 dsc_0376

et je suis tombée en panne de batterie sur mon appareil photo … qu’à cela ne tienne j’ai quand même déjeuné là ;-)

 

La machine qui distribuait des histoires à lire

Classé dans : 365 petits riens | 4

L’autoroute m’a offert des histoires courtes à lire, j’ai choisi mon temps de lecture ….. j’ai adoré la machine à distribuer de la lecture. Un petit rien comme je les adore, comme il faudrait en rencontrer chaque jour pour que la vie soit chaque jour plus enchantée … et vous avez vous rencontrez sur les autoroutes Vinci, la machine à histoires. Elle est magique, on appuie sur le temps dont on dispose, elle réfléchit et imprime tout doucement dans un bruit discret votre histoire celle qu’elle a choisi pour vous …..

Je vois d’ici, les grands auteurs, les grands éditeurs tordre le nez de dédain ….. c’est en commençant à lire la composition des boites de conserves et à déchiffrer les panneaux publicitaires qu’on apprend à lire qu’on se le dise …

Belle journée à vous.

 

imag5893-1 imag5894 imag5895 imag5904 imag5905 imag5907 imag5910

1 2 3 4 15