Sur ma route, la campagne se prépare

Classé dans : 365 petits riens | 0

Elle se prépare pour le solstice d’hiver, et c’est joli.  Les oiseaux piaillent et se réchauffent au sommet des amandiers, la Sainte Victoire se dessine doucement, le gel cristallise et pétrifie chaque brin d’herbe que le soleil essaye de libérer. J’ai vu une grassouillet rouge gorge, ressemblant à s’y méprendre à Tipiti, le rouge gorge héros du livre d’apprentissage à la lecture de ma soeur et je souris. Les cabanons prennent la pause, comme dans une crèche de Provence à l’échelle humaine, je m’attends à voir sortir le berger et ses moutons, et je me dis que les fumées au fond du tableau c’est le Boumian qui est peut être en train de faire un flambée au loin, à côté de sa roulotte.

En arrivant devant la porte de mon bureau, des lutins ont installé la boite aux lettres du père Noël et si je lui écrivais cette année, j’ai tant de choses à  lui dire …

EnregistrerEnregistrer

Laissez un commentaire