Le 13 ème jour d’après – Nigelles, papillons et tourisme.

Classé dans : 365 petits riens | 3

Les routes du Luberon, sont encore vides, mais pas pour longtemps, déjà en ce dimanche matin, mes amies me disent que mon village est envahi de plaques d’immatriculation bien loin de chez nous, car il y a le marché paysan. Comment leur en vouloir ? c’est si beau chez nous.

Ils trouvent toujours le moyen de venir, les 135 euros d’amende faisant partie de leur budget vacances ou une terrible dépression les terrassant, les obligeant à faire 700 km ou 1000 km pour voir la Provence. Je les comprends si j’habitais encore Paris, Lyon ou Bordeaux (les villes où j’ai vécu) je crois que je serai partie à pied pour rentrer chez moi. Mais il faut avouer, que ça me donne peu envie de me déconfiner.

Le jardin est égal à lui même, plein de suprises, les Dracunculus vulgaris (j’adore ce nom) ont été majesteux cette année, puants comme ce n’est pas permis pour pouvoir se reproduire, ils ont atteint facilement les 1m60.  Si vous ne connaissez pas la belle légende qui les accompagnent, elle est écrite ICI pour la postérité. J’ai dérangé un papillon de nuit qui faisait sa sieste dans un Ronsard, j’ai un peu honte de l’avoir réveillé. Et le bonheur du jour, la première fleur de passiflore qui envahit toutes les fenêtres, et des nigelles, des nigelles qui ont poussé seules où on ne leur avait pas demandé, des années que j’en veux sur le terrain, mesdames ne poussant que sur la route, et … enfin elles ont poussé où elles voulaient, même après avoir été tondues.

Et  ma  deuxième  fleur  de  Clématite, et des bébés tomates.  Bon  Dimanche  à  vous.

3 Responses

  1. mamillon du Luberon

    whoua , vu sous ton regard, la maison ne ressemble pas à celle que je vois, c’est magnifique, merci , comme toujours tu as l’oeil d’un très bon photographe.et super pour les nigelles, et la plante qui soit disant pue, dommage qu’elle ne reste pas longtemps fleurie, je vais lire en plus la légende

  2. bluetit

    merci pour ce voyage ,superbe
    j ai la même passiflore j adore cette fleur
    et cette jolie écaille, dérangée
    j irai lire l histoire ce soir pour ta plante qui pue que j ai découverte a Flavigny non loin de chez moi
    bonne am
    bisous
    t

  3. mamillon du Luberon

    aaahh , j’ai oublié, merci pour la photo de la fenêtre de MA chambre (lol) et chaque matin quand je me réveille, avec le chant des tourterelles, la vue sur tout le jardin, c’est magique, et un vrai bonheur..Merci chaque jour à ton père et à toi aussi pour tout immortaliser .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.