Le 13 ème jour d’après – Il a 2000 ans d’histoire …

Classé dans : 365 petits riens | 6

« Un mouchoir qui tombe peut être pour le poète

le levier avec lequel il soulèvera tout un univers»

a écrit Apollinaire

J’ai ouvert la boite à mouchoirs, n’ayez crainte, ni enrhumée, ni triste, juste la boite aux merveilles. C’est le mouchoir qui a 2000 ans, depuis l’Antiquité, ces petits bouts de tissus précieux accompagnent l’aristocratie, comme un bien inestimable, un mouchoir c’était le symbole de la richesse, de la délicatesse, des classes aisées. D’une bourgeoisie raffinée, il est l’objet indispensable de l’art du paraître. Il est vrai que de nos jours, les petits mouchoirs sont de papier et jetables  pour éviter la contagion. Mais j’ai cette tendresse particulière pour les broderies d’antan, des broderies d’une telle finesse que jamais je n’arriverai à cette technicité là, vous imaginez une belle dame, perdre négligemment son mouchoir parfumé, afin de mettre en émoi ses soupirants ?

Je ne vais pas vous copier ici les nombreux articles que j’ai lu sur le mouchoir, articles écrits pas des chercheurs, des spécialistes, le plus détaillé est pour moi celui ci Histoire du Mouchoir,  après votre lecture, je vous promets que vous ne regarderez plus jamais vos vieux mouchoirs au fond de votre armoire de la même façon.

Alors pour essuyer les larmes de crocodiles d’un coeur d’artichaut, j’ai brodé un petit médaillon, un coeur transpercé car Cupidon n’est pas confiné.

 

Bonne journée à tous, restez chez vous, il faut que nos mouchoirs ne servent que de pièces de musée, je vous en conjure, restez confinés.

 

Ps : j’ai un petit faible pour celui où un papillon bleu s’est posé.


 

6 Responses

  1. regine

    Mon préféré serait celui avec la guirlande de fleurs colorées qui forme un M !!
    J’ai les mêmes que ta deuxième photo où l’on voit encore les traces de crayon du modèle….et celui de Ma Grand mère qui avait envoyé un petit mot à son père au front en 14….

  2. Annie de Laragnea

    Des mouchoirs pour rire et pour pleurer , un de mes fils se servait des mouchoirs de mineurs comme doudou , heureusement qu’à Sisteron il y avait une boutique où l’on en trouvait encore… Je les mettait ensemble pour qu’ils aient la même odeur et je les changeais en douce au fur et à mesure…

  3. Carole

    On… mais tu as un trésor toi avec tout ces précieux mouchoirs, ils sont tous magnifiques et ton préféré si c’est celui du papillon bleu pâle qui est surélevé alors c’
    est mon préféré moi aussi magnifique journée toute cette délicatesse, finesse dans les tissus et les broderies. J’ai un patron pour. Faire une roge. De poupée dans un joli mouchoir je te l’enverai…. m’y semble de t’entendre plus on peut pas mettre les ciseaux dans ces précieux’´´ Juste un que je me dis, pour habiller une jolie poupée bises xxx et merci d’etre La

  4. Mamillon du Luberon

    Je n’oserai jamais me servir d’aussi beaux mouchoirs , quelque part dans une armoire je dois avoir une boîte ou se trouve un joli mouchoir très petit, fin et brode, un cadeau pour ma communion en 1948 je crois, on me l’avait offert , on tenait le Missel avec le mouchoir plié , , c’était une coutume, ça me changeais des bons gros mouchoirs à carreaux que ma Mère me donnait (lol) , aussi c’était 7n vrai trésor pour moi .

  5. Monique Bonaval Jacquard

    Tu as un très beau reportage avec ces petits mouchoirs que nous appelions aussi pochettes.Maman me les faisait broder, et y déposait quelques gouttes de parfum ou de lavande. J’en ai encore quelques uns. Merci de ce partage fort agréable
    Monique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.