De la tendresse dans ce monde de brutes ….

Classé dans : 365 petits riens | 7

S’émerveiller devant ….

le regarder et penser très fort qu’on a de la chance de le recevoir,

parce que la vie est belle quelquefois ….

que le monde peut s’entretuer … l’essentiel est là, dans quelques fleurs et quelques mots.

Les expatriées de retour te remercient du fond du coeur, nous découvrons en même temps que toi ces milles clochettes de petits bonheurs qui tintent en plein soleil

 

Merci Marie, merci, nous t’embrassons très fort et te souhaitons aussi mille petits bonheurs qui font les gens heureux.

 

 

En mai fait ce qu’il te plait ….

Classé dans : 365 petits riens | 4

Deuxième jour en France, et dans ma chambre, celle que je squatte chez mes parents,  qui empiète dans l’atelier de ma mère, j’ai découvert, des tissus peints que j’avais acheté avec elle sur un marché, il y au moins 25 ans ….

J’ai toujours cru jusqu’à ce que le destin m’amène au Moyen Orient, que ces peintures sur toile étaient indiennes.

Mais elles sont bel et bien Persannes .. c’est avec un grand bonheur que je m’en suis rendue compte.

Et là je me dis que mon carnet d’inspiration a vraiment une raison d’être.

découvrir chaque fleur, chaque feuille …. chaque détail, et les imaginer brodés dans une création improbable empreinte de nostalgie et de souvenirs, nostalgie qui m’assaille déjà.

 Et puis je me suis dit, comme le ciel s’était enfin découvert, qu’aujourd’hui le soleil voulait peut être être au rendez vous, qu’un café au milieu du lilas mouillé, ça vous ferez peut être plaisir, dans ma tasse ébréchée car dans une autre, il n’aurait pas le même goût.

Et un brin de muguet porte bonheur, parce que le bonheur ça n’a pas de prix, personne ne peux l’acheter.

Alors en mai, faites ce qu’il vous plaît,

 aujourd’hui je vais travailler …. j’ai tant de choses à faire …

 

Bonne journée à vous

Je ne sais pas pourquoi ….

Classé dans : 365 petits riens | 5

  

 

 Mais je ne la sens pas du tout la journée ….. ni la semaine d’ailleurs …. bon, il va bien falloir s’adapter.

Au tricot,  je n’ai ni pull ni chaussette ;-)

 

 

Il est revenu le temps du Lilas ….

Classé dans : 365 petits riens | 8

Il m’avait attendu …

le boule de neige aussi …

Premier café

accompagnée :-)

j’avais juste oublié qu’une botte de foin paille luzerne pesait plus de 20 kg

 

Entre deux …

Classé dans : 365 petits riens | 4

Plus tout à fait ici …

Pas encore là …

Plus tout à fait ici …

Pas encore là …

Plus tout à fait ici …

Pas encore là …

Plus tout à fait ici …

Pas encore là

Plus tout à fait ici …

Pas encore là

Come back …

Z’encours z’encore et toujours ….

Classé dans : 365 petits riens | 2

Il y a des jours où on se pose des questions, vais je avoir le temps de terminer à temps, vais je avoir le temps de faire mes valises, vais je avoir le temps de tout faire vraiment vais je avoir le temps …

Et en même temps regarder naître sous ses doigts des petits morceaux d’éternité … c’est la sérénité, et plus rien ne compte au monde si ce n’est son aiguille qui vole sur le tissu comme si elle voulait écrire les rêves.

le Café de Philomène ….

Classé dans : 365 petits riens | 5

Philomène est une des seules poupées de la blogosphère à avoir passé 18 mois à poil ….

Alors si ça vous dérange pas de passer un petit moment avec une poupée toute nue … on y va ?

Philomène a quand même des chaussures …..

Et des chapeaux ….. Un peu steampunk les chapeaux mais des chapeaux …

Philo cachez ce sein que je ne saurais voir enfin ….

Philomène possède la plus jolie malle cabine de toute la blogosphère ….

Et un service à café ….

Et elle nous a servi le café du matin ….

La Malle Cabine ? Un oeuvre de Moulinette of course et sur commande …. (ça fait six mois que je me la trimballe d’un pays à l’autre, il paraît que c’est fait pour ça les malles cabines …)

Je pense que quelques cartons à chapeau s’imposent, vous êtes d’accord ?

Bonne journée à vous, j’aime me réfugier dans l’enfance qui ne dure que l’espace d’un instant, quand tout s’accélère autour de moi.

La poupée

Berce-la, ta poupée
Serre-la dans tes bras
Plus tard tu apprendras
Qu’elle riait aux fées

Garde-la ta poupée
Plus tard tu pleureras
Le matin triste et froid
Où tu l’auras donnée

Garde-la ta poupée
Tout ce que tu auras
Plus tard ne vaudra pas
Sa robe chiffonnée

Serre-la dans tes bras
Car plus tard tes journées
Sans livre, sans poupée
Ne riront plus aux fées.

Maurice Carême

Les patrons sont fait depuis belle lurette ….

Il n’y a plus qu’à s’y mettre …. mais quand ?

 

et le rêve du trousseau de la poupée de Sophie (la comtesse de Ségur)

Ca laisse rêveuse tout de même ….

Dans le premier tiroir :

1 chapeau rond en paille avec une petite plume blanche et des rubans de velours noir
1 capote en taffetas bleu avec des roses pompon
1 ombrelle verte à manche d’ivoire
6 paires de gants
4 paires de brodequins
2 écharpes en soie
1 manchon et une pélerine en hermine.Dans le second tiroir:
6 chemises de jour
6 chemises de nuit
6 pantalons,
6 jupons festonnés et garnis de dentelle
6 paires de bas
6 mouchoirs
6 bonnets de nuit
6 cols
6 paires de manches
2 corsets
2 jupons de flanelle
6 serviettes de toilette
6 paire de draps
6 taies d’oreiller
6 petits torchons
un sac contenant des éponges, un déméloir, un peigne fin, une brosse à tête, une brosse à peignes.Dans le troisième tiroir étaient toutes les robes et les manteaux et mantelets,  il y avait :
1 robe en mérinos écossais
1 robe en popeline rose
1 robe en taffetas noir
1 robe en étoffe bleu
1 robe en mousseline blanche
1 robe en nankin
1 robe en velours noir
1 robe de chambre en taffetas lilas
1 casaque en drap gris
1 casaque en velours noir
1 talma en soie noire
1 mantelet en velours gros bleu
1 mantelet en mousseline blanche brodée.

L’étoile du tibet

Classé dans : 365 petits riens | 8

Je l’ai porté à mon cou depuis plus de 30 ans, il vient du Tibet une très longue histoire, de vieillesse elle avait perdu des pierres … et ce matin, je suis allée la récupérer, un monsieur ici a bien voulu me la restaurer, alors qu’en France personne ne voulait y toucher …car pour un bijoutier français elle était sans valeur.

Pour moi elle représente  Tara, l’étoile … , Tara la déesse aux 21 couleurs.

Tara (l’étoile, la salvatrice) me protège des huit peurs intérieures (les peurs de l’orgueil, de l’ignorance, de la colère, de la jalousies, des vues erronées, de l’attachement de l’avarice et des doutes pertubés) et des huits peurs extérieures (la peur des lions, des éléphants, du feu, des serpents, des voleurs, de l’eau, de l’esclavage et des esprits malfaisants).

C’est ce que j’avais décidé,

mais mon étoile du tibet est un Dorje Gyatram, c’est à dire le diamant …

son pouvoir n’en ai pas moins grand sinon plus …

Je suis heureuse qu’elle soit de nouveau à mon cou.