Inspiration Sable

Classé dans : 365 petits riens | 11

 

 

Blanc, crème, brun, tabac, fauve, rouille, havane, poil de chameau, taupe,jaune, acajou, feuille morte, ocre, rayé, tacheté, cuivre, vanille, beige,café, or, écru, caramel, bis, terre d’ombre, champagne, ébène, ficelle, tangerine, terre, craie, acajou, châtaigne, alezan, bistre …..

Inspiration pour de futurs ouvrages, ces couleurs qui sont les miennes depuis toujours, ces couleurs que j’aime travailler car elles sont issues de la nature, du monde qui m’entoure, couleurs naturelles, sèches, odorantes et sensuelles en même temps.

Je crois comprendre pourquoi je n’aime pas les couleurs pétards associées entre elle, elles me heurtent, elle m’épuisent, elles fatiguent.

Quoi de plus beau que le bleu d’un lagon, la fourrure d’un tigre, la forêt québécoise en septembre, les vignes de Provence, les blés, les tournesols.

j’ai passé quelques temps sur pinterest à épingler dans mes tableaux des photos de couleurs afin de retrouver les sites qui m’intéressaient afin d’éduquer mon regard, et plus de 1700 personnes suivent mes mises à jour, c’est effrayant, alors que j’avais déjà tout ceci avec moi, dans mon appareil photo, dans mon ordinateur, dans ce que je vois autour de moi ….

Alors belle journée à vous sous le signe, de la chaleur, du sable, des ocres qui ne sont que lumière, belle journée dans cette nature qui nous entoure, belle journée dans ce monde que l’on ne voit plus, je vous souhaite aujourd’hui d’ouvrir les yeux.

C’est terminé pour 30 millions d’amis, vous avez eu votre dose depuis trois jours, demain on passe aux choses sérieuses, du genre, café, fleurs, broderies, dessins d’enfant …

Correspondances,

La nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles;
L’homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l’observent avec des regards familiers.

Comme de longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

Il est des parfums frais comme des chairs d’enfants,
Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
– Et d’autres, corrompus, riches et triomphants,

Ayant l’expansion des choses infinies,
Comme l’ambre, le musc, le benjoin et l’encens,
Qui chantent les transports de l’esprit et des sens.

Les Fleurs du Mal, Baudelaire

 

 

Classé dans : 365 petits riens | 0

Sous l’océan … sous l’océan ….

Classé dans : 365 petits riens | 13

Je vous l’ai déjà peut être dit, mais je suis née au bord de la Méditerranée, Phocéenne je suis, Phocéenne je resterais … j’ai passé mes premières années au bord de la mer, que dis je au bord, dans la mer, dans l’eau …. Les Goudes petit village perdu à l’Est de Marseille, quatre pécheurs, un pizzeria, une épicerie et des bateaux… c’était ma vie, c’était avant 1971 avant que les touristes n’assaillent le bord de mer, et que se faire bronzer les fesses deviendrait à la mode, et que l’on voit sur les plages des bimbos musclées et bijoutées bombant leur torse siliconé perchées sur des échasses telles des grues à Barcarin. Je partais seule pêcher les calambos (crevettes grises) avec mon salabre (épuisette) accompagnée d’un grand d’au moins 10 ans qui s’appelait Jean-Jean, quelquefois ma soeur nous accompagnait, je ne sais pas si elle s’en souvient, elle était si petite. Si aujourd’hui à mon âge, je laissais mes filles seules comme ça, je vous dit pas la « baffe » que je prendrais par ma mère. Mon père avait un vieux bateau, une vraie barcasse des années 30 qui faisait « teuf teuf teuf » avec une odeur de pétrole et d’huile brûlée, je vomissais et j’étais pas très fière et le mal de mer ne m’a jamais quittée, et je continue à vomir mais avec un sourire jusqu’aux oreilles quand je suis embarquée sur une coque de noix (chose navigante youyou ou porte-avions). On vivait dehors dans un vieux cabanon sans trop de commodités, les plus anciens de la famille s’en souviennent, j’en suis sûre. C’était le bonheur et la liberté. Je pense qu’à cause de cela, je me suis toujours sentie bien et chez moi sur une île. De l’ile de Riou à la Nouvelle Calédonie, de Wallis et Futuna en passant bien sûr par Abu Dhabi (et oui Abu Dhabi est un île pour ceux qui le savent pas ….(entre nous Monsieur le Mutateur en chef, si tu veux bien, moi la Corse en revenant ça me dérange pas !!!) et que bien plus tard, j’ai choisi comme métier, le seul que j’ai vraiment appris à l’école, si on peut appeler cela une école sur … l’Ile des Embiez, l’aquaculture et l’hydrobiologie marine, tout ça pour vous dire que …. j’aime les poissons …et les crevettes, et les étoiles de mer, et les hippocampes et que je déteste toujours autant le mal de mer.

Alors on y va ? J’avoue avoir un faible pour les crevettes à pois et le poissons tigre qui deviendront certainement une belle source d’inspiration pour le textile.

l’inévitable et international Némo dans toute les langues les petits ce mettaient à crier Nemo en entrant dans l’aquarium …. (Jules Verne doit se retourner dans sa tombe ….)

Dori pour la Dorade

Un poisson lune, je les ai toujours vu secs, gonflés totalement desséchés accrochés dans les filets qui décorait les cabanons de pêcheurs au milieu de faïences de Vallauris super kitch.

Je les trouve tristes les poissons en aquarium pas vous ….. surtout l’énorme Hamour …

Ces images me font penser aux livres qui trainaient dans ma chambre petite fille, ces livres des années 60 sur les poissons et les aquariums, vous aviez vous aussi ? Les encyclopédies, les atlas et autres ABC … qu’est que j’ai pu les feuilleter et les lire, et je ne pensais pas un jour être capable de faire de telles photos.

Bon un café alors avec un yaourt aux algues ;-*

Je vous souhaite une belle journée.

C’est la journée des bébizes …..

Classé dans : 365 petits riens | 16

Hier un moment de grâce, la princesse aux petits pois a bien voulu mettre le nez hors de chez elle, à condition que je lui mette du fond de teint et que je ne la prenne pas en photo (la cousine de la varicelle n’est pas sa copine) … alors direction le parc des zanimaux lorsque papa est rentré du boulot.

Un bébé Ourang-outang, une petite fille, qui avait besoin de beaucoup de câlins, 3 mois et je ne sais pas pourquoi mais j’ai une tendresse totale pour les singes, qui sont plus humains quelquefois que certains humains, elle m’attrapait la main et ne voulait pas me lâcher. Totalement craquante la petite fille.

 

 

Deux bébés lions (3 mois) sont nés au parc, de gros chats aux pattes énormes, on n’avait pas droit hier de les prendre au bras, parce qu’il y avait trop de monde, les enfants ici, ne sont pas très respectueux des animaux et c’est dommage.

Ca n’a pas empêché Victoire et moi de leur gratouiller le menton et le ventre, et d’entendre un gigantesque ronron.

 

 

Les bébés …. Caïmans ou Alligator …. on ne leur a pas gratouillé le ventre ;-) ils mesuraient une vingtaine de centimètres, leur éleveur m’a dit en un an, 1m50 …. rhooo pas spécialement sympathiques même bébés, mais c’est la première fois que j’en voyais, et c’est minuscule.

Voilà le petit rien du matin, aujourd’hui une réunion parent professeur en crise d’urgence a décrété que la rentrée de classe était repoussée à demain …..

Belle journée à vous, et demain, on se fait un voyage au fond des mers ?

A demain peut être !!

Oh Oh Oh ,,,,,

Classé dans : 365 petits riens | 3
Vous êtes où là ?

On continue ?

;-)


Suivez moi c’est par ICI

C’est le premier café de l’année …from AD

Classé dans : 365 petits riens | 27

Maamoul et Baklava

Dates

kawa

Un arbre de vie, sur un arbre de vie pour le symbole

la carte qui a traversé les mers et les océans pour venir jusqu’à moi celle de Sylvie du Nord du Vaucluse, une étoile de frivolité au milieu de la neige.

Alors on se le prend ce premier café ?

Bonne et Heureuse Année à vous tous

Pace, Salute è Sperenza per tutti

Dépasser ses rêves c’est déjà la réalité … alors pour 2012, je vous souhaite de vivre vos rêves, de les rendre possibles, de les concrétiser, toutes choses réalisées sont nées d’un rêve. Alors n’arrêtez jamais de rêver et gardez les yeux ouverts, l’avenir est déjà rêvé. Je vous souhaite de ne jamais vous résigner.

une amie vient de m’écrire ….et je voulais partager ce qu’elle a écrit

« Merci pour ces voeux et oui, allons au bout de nos rêves au lieu de vouloir, comme le font trop de personnes, vivre ceux des autres ! »

C’est reparti pour un tour ?

Classé dans : 365 petits riens | 7

Une page se tourne, 2011 va se refermer,

une autre s’ouvre sur une nouvelle année

que sera 2012 ?

Des petits riens quotidiens, cueillis comme des petits bonheurs qui de jour en jour forment une bulle hors du temps, qui chaque matin sont la promesse d’une journée à naître, d’une vie tout simplement à vivre comme tout le monde et qui au fil du temps font que  l’extraordinaire banalité du quotidien, offre à mon regard la chance de m’émerveiller encore et toujours …

Je veux bien essayer de continuer, mais ne me laissez pas tomber d’accord ?

Alors à demain …

Elle a voulu m’aider et a mis le couvert ….

Classé dans : 365 petits riens | 6
m’a demandé une paire de ciseaux et  a fait le plan de table, dans chacune de nos assiettes se trouvait notre portrait ….

 Papa avec un dérapage incontrôlé d’un stylo qui ne s’efface pas dixit l’artiste catastrophée  (Mamannnn ils ne s’effacent pas les stylos à paillettes ….)

Maman qui sans ses lunettes rondes n’est pas maman …. (essai de lentilles, Maman remets tes lunettes t’es pas maman ….)
 Victoire qui n’aime pas le rose en pull rose, mais quel plaisir de dessiner sa soeur en rose rien que pour la faire enrager …. (quelquefois elle lui colle même des talons hauts et des tee shirt à fleurs pour le plaisir de l’entendre bramer, et ma grande bécasse part au quart de tour à chaque fois, et Maossi est hilare),

Dans la famille « Sourire en banane jusqu’au Zoreilles » je voudrais la mère …… 
(je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit que ce portrait de moi souriante avec lunettes et des doigts que même après les avoir comptés et recomptés, j’ai l’impression d’en avoir quand même douze … va devenir mon profil FB)

– Tu ne t’es pas dessinée ma chérie ?
– Maannn je sais où est ma place et puis ….. hors de question que je me dessine avec des boutons, quand je serais guérie pas avant … c’est long la cousine de la varicelle … ?

 Stylos à paillettes non effaçables et stylo morue qui n’écrit que des mots d’amour …

Et puis ça c’est mon vrai café enfin mon troisième, celui que je bois en ce moment même en écrivant cette article …
Vous en voulez un ?
PS : Foi de MamZelle ZaZa, princesse des petits riens, en son royaume de la cour des mirages,  si ça ce n’est pas un petit rien, je ne sais plus ce qu’est un petit rien ;-)
et aujourd’hui c’est vraiment vendredi, je l’atteste.
1 210 211 212 213 214 215 216