A l’heure où les grands fauves vont boire (photos by Po)

Classé dans : 365 petits riens | 2

A l’heure où les grands fauves vont boire, pendant que nous essayons de réduire au maximun la savane qui s’est installée pendant 7 mois après les passages incessants des engins de chantiers, en plantant ici et là des arbres et des fleurs …

 

vivement les vacances que je repeigne la cabane,

même si ce n’est pas une priorité elle vraiment moche comme ça.

Pauline photographie son monde, mon monde.

Je vous souhaite une belle journée dans cette ambiance douce d’animaux libres qui sortent de leur cachette après les heures chaudes de la journée, et avec un chaton un peu trop téméraire à mon goût.

 

PS / Je pense que mes filles me poussent un peu à reprendre quotidiennement les petits riens.

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Quand la nature décide …. seule …. mais vraiment seule …

Classé dans : 365 petits riens | 2

L’année dernière nous avons acheté 6 plans de courgettes chez un grainetier connu …. bilan nous avons eu 4 courgettes déprimées,  forts de ce cuisant échec, cette année pas de potager ,(aussi par manque de temps)

En sortant les juments, on a halluciné, presque un mirage,  un potager bio a surgit de nulle part,  a vu le jour dans le paddock des juments, je me demande bien qui leur a donné des épluchures de légumes à manger, certainement la dame a qui j’ai dit « Madame ce ne sont pas des poules …. « . Donc nous y sommes pour rien, nous n’avions rien planté, ni arrosé, mais il va certainement falloir maintenant… quand je pense que certains racontent que le crottin frais nuit au développement des légumes.

En fait nous avons inventé le potager en économie circulaire, enfin pas nous … les juments ……. en plus ce sont des espèces que nous n’avions pas planté l’année dernière.

Je suis totalement émerveillée …..

Je file planter mes sapins de Noël, 7 mois qu’ils attendent dans des pots, ils sont impertubables ….



Sur ma route lavande et lavandin

Classé dans : 365 petits riens | 5

Je suis toujours émerveillée, quand je prend la route pour une course banale …. je sais, j’entends déjà les inadaptées de la vie ronchonner, elle nous montre que des clichés de chez elle, la Provence, la Lavande, les Cigales, oui mais bon, les filles, c’est chez moi quoi … il y en a qui paye et cher pour venir ici et je n’ai plus aucune envie d’aller en vacances ailleurs quand ceci est mon quotidien, quand je découvre ça au détour d’un virage, tant qu’elle ne sont pas en fleurs on n’y prête guère attention dans le vert de la plaine de la Durance, et puis un matin, elles vous sautent au yeux, irréelle et mauve dans l’aube. Au retour de ma course, je me suis arrêtée pour les respirer …  on est loin de mes trois petits plants de lavandin, que j’ai planté chez moi.

Je vous souhaite un bon week end, ici les façades sont faites, les façadiers on laissé leurs échafaudages jusqu’à lundi … maintenant l’intérieur, quelques mois encore à travailler.

 

 


Petits riens du 1er juillet

Classé dans : 365 petits riens | 5

 

Chaque jour, je me dis qu’il faut que je fasse des photos, qu’il faut que je remette en route les petits riens, mais le chantier m’accapare beaucoup de temps, et je me dis également que c’est reculer pour mieux sauter. On a sauvé un cigale qui était tombée dans la piscine et a passé quelques heures dans le chlore choc et les steamers … on la pensait morte .. elle s’est réanimée, je l’ai posé dans des bonnes herbes, hier elle avait disparu, et ce matin elle était à nouveau dans les mêmes herbes. Je me demande si elle est vivante ou morte ou si elle se refait une santé, on verra bien. Les plantes attendent d’être replantées en plein terre dès que les engins auront terminé leur va et vient devant la construction,  ce qui donne un spectacle de jungle, il y aura le coin bleu, le coin orangé, le coin rose, j’ai hâte … c’est bon l’été, de voir les chats se reposer, les juments paisibles et le ciel bleu.



Les puces des couturières

Classé dans : 365 petits riens | 3

J’aime les puces des couturières, quand elles sont de véritables puces des couturières, vieux linges et anciens coupons de tissus, bouts de dentelle au passé glorieux …. mais hélas bien souvent des vendeuses à la sauvette s’y glissent, des brocanteuses peu scrupuleuses, au milieu des dames honnêtes vendant des km de dentelles ou de croquets achetés sur le net , ça m’indispose, je me mets à la place des véritables commerçants qui eux payent des charges, des salaires et autres joyeuseté de la vie d’un entrepreneur.  En tant que créatrices, nombreuses sont celles qui y découvrent leur travail photocopié et revendu, ou même des extraits de leur livre.

Que dire de plus …


I am a Barbie girl

Classé dans : 365 petits riens | 2
Hiya Barbie
Hi Ken!
Do you want to go for a ride?
Sure Ken
Jump in
I’m a Barbie girl, in a Barbie world
Life in plastic, it’s fantastic
You can brush my hair, undress me everywhere
Imagination, life is your creation
Come on Barbie, let’s go party

 

 

Un aller retour à la station essence pour faire le plein, et je n’ai pu résister ….

 

La Barbie Curvy.

 

 

Pourquoi me direz vous ? Je suis de la génération Barbie, de ces filles à qui on a insufflé le goût de la liberté, Barbie était pilote d’avion, cosmonaute, médecin … avec Barbie on pouvait tout faire .. sauf une chose, …. lui ressembler .. et là dans sa boite de plastique, une Barbie brune, à la poitrine normale et un peu forte des cuisses, avec un popotin conséquent.

 

Elle m’a appelé …. Et savez vous pourquoi ?

 

 

Parce qu’encore de nos jours, les gens dénigrent l’obésité, ils ont honte des gens gros quand ils font partie de leur famille, car ça fait désordre dans les relations très chics qu’ils ont pu enfin établir, même s’ils sont eux même des minables ou se moquent d’eux allêgrement quand ce sont des étrangers.

Parce qu’encore de nos jours, un gros, c’est quelqu’un qui devrait arrêter de manger, c’est quelqu’un qui ne prends pas soin de lui, ne fait pas de sport et n’est pas présentable partout et en tout lieu.

Alors à tous ces cons, ces gros et petits cons,  je leur dit, là par écrit et je leur dirais un jour en face … personne n’est à l’abri, non personne. Une petite glande, un petit gène (que souvent ils ont eux aussi, la roue tourne ….), une maladie, et même une simple dépression dont ils sont souvent la cause,  un traitement médicamenteux, une petite hormone et c’est votre vie qui bascule.

 

Dans tous les cas, je la trouve très belle ma Barbie.

 

 

Mon père disait, lui même enrobé …

Quand les gros seront maigres, les maigres ne seront plus……

 

 

 

rty!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

L’étang

Classé dans : 365 petits riens | 1

 

Il fût créé par le seigneur Fouquet d’Algoult, baron de Sault, chambellan du roi René d’Anjou, comte de Provence, pour irriguer la Vallée, la source de Mirail l’alimente.  Quelquefois lorsque le conditions le permettent, et qu’une brèche se faufile dans l’espace temps, il n’est pas rare y découvrir des ombres du passé, la nuit quelquefois les étoiles viennent s’y baigner. Il se dit chez les anciens, qu’un étranger, lors d’un hiver particulièrement froid arriva au village et raconta avoir traversé une immense terre plate, les villageois comprirent qu’il avait traversé l’étang figé dans la glace, quand à moi j’aime croire que l’on peut apercevoir de temps en temps, un dragon aquatique ou une tortue d’eau  protégeant de leur présence le monde qui les entoure…. mais ceci n’engage que moi bien sûr.

 

Belle journée à vous.

EnregistrerEnregistrer

Sur mon marché

Classé dans : 365 petits riens | 2

Les anciens se retrouvent …

les jeunes également, les touristes abondent et les saisons s’entrechoquent, certains légumes sont en avance.