Fantasmagorie

Classé dans : 365 petits riens | 2

 

J’aime quand le matin, la nature se pare en fantasmagories poétiques, j’ai l’impression que ma route est devenue un conte de fée, c’est dans la brume que mon imagination prend son envol, et que des créatures surnaturelles et des histoires incroyables prennent forme dans mon cerveau, ces quelques minutes de chemin me permettent d’affronter la réalité. Lorsque ma voiture a bien voulu démarrer, lorsque je ne suis pas en retard, je scrute les amandiers, je sais que bientôt ils donneront le coup d’envoi du printemps en éclatant de milliers de fleurs, je ne veux pas rater ce moment.

 

Garder un peu de lumière

Classé dans : 365 petits riens | 3

 

Noël est passé, un peu de vague à l’âme, essayer de garder un peu en soi de cette lumière douce avant de repartir affronter la réalité

Les Corbeaux

Classé dans : 365 petits riens | 5

 

A fond dans les oiseaux en ce moment, mais je ne peux que m’émerveiller jour après jour … de regarder les oiseaux dans le soleil levant .. vous ne devez plus me supporter, je vous laisse Noël approche à grand pas, et je vous souhaite d’y voir les petits riens de la vie.

« Comme la neige serait monotone si Dieu n’avait créé les corbeaux »

Jules Renard.

Lueurs célestes

Classé dans : 365 petits riens | 6

dsc_0069

 

 

 

Ou lumière divine, non, non je n’ai pas vu la vierge, mais je me suis arrêtée quelques secondes pour engranger en moi, cette image infime qui ne dure qu’un instant …

“A quoi sert la lumière du soleil, si on a les yeux fermés.”

Proverbe Arabe

Je vous souhaite aujourd’hui d’ouvrir les yeux.

dsc_0073 dsc_0074 dsc_0075 dsc_0080 dsc_0083 dsc_0088 dsc_0089 dsc_0090 dsc_0092 dsc_0094 dsc_0097 dsc_0099

Dimanche

Classé dans : 365 petits riens | 3


A l’heure où la vie s’éveille ….et j’ai encore sommeil. Aucune envie de parler, juste respirer le silence et peut être se recoucher. Il va faire beau … peut être juste une histoire à raconter dans la douceur du matin, le floconneux des nuages, la lumière de l’automne.

Un jour je prendrai en photo les corbeaux en plein vol ….

Belle journée à vous.


dsc_0072 dsc_0105 dsc_0104 dsc_0102 dsc_0100 dsc_0098 dsc_0095 dsc_0092 dsc_0090 dsc_0089 dsc_0086 dsc_0085 dsc_0083 dsc_0074

Tout doucement

Classé dans : 365 petits riens | 4

 

Prendre le rythme de l’été … sortir la vaisselle qui dort au fond du jardin et faire un déjeuner sur l’herbe

DSC_0953

DSC_0958

 

Simplicité de l’instant

DSC_0959 DSC_0960

essayer de réduire le risque de « spigaou » dans les oreilles, les épilets comme on dit dans le « Nord », Gaspard n’aime pas trop, mais à 80 euros chaque visite chez le vétérinaire, on essaye d’éliminer le problème, faute de pouvoir éliminer l’herbe qui foisonne …

spigaou

DSC_0963

Il n’apprécie pas tant que ça …. son nouveau bandeau d’oreilles …

DSC_0968

Continuer une après midi création à l’ombre …

DSC_0971 DSC_0972 DSC_0974

Parce que sans création que sommes nous ?

C’est l’Eté

Classé dans : 365 petits riens | 2

1-DSC_0948

 

C’est la première fois de sa vie de piscine, plus de vingt ans, qu’on l’ouvre si tard, saloperie de temps, un petit coup de jeunesse, restauration des mosaïques, recoller les dalles, et le sempiternel karcher sur les pierres. J’entends mon père rouscailler sous le marronnier, à sa place, sur sa chaise, juste devant son garage, tu les colles n’importe comment tes carreaux, c’est ni fait ni à faire … tu peux râler tant que tu veux l’ancêtre du haut de ton paradis, t’avais qu’à être là, pour faire le surveillant des travaux finis, je n’ai pas le choix cette année … on improvise, aujourd’hui les joints et demain en eau, et elle sera prête pour tous tes petits enfants.

 

2-DSC_0942 3-DSC_0940 4-DSC_0939 5-DSC_0937 6-DSC_0936 7-DSC_0934

 

Et puis il a ceux qui sont déjà toujours en vacances …..

Bois flotté

Classé dans : 365 petits riens | 3

2-DSC_0495

Avant la ruée sur les plages des juilletistes, je déteste ma Méditerranée durant les vacances, je ne retrouve plus mes repères, dans le cri des vacanciers et l’odeur de l’huile solaire. Alors un petit air maritime sur les petits riens.

Ma cousine m’a offert, lors de ma virée chez elle,  ses trésors glanés sur les plages du Grau du Roi, l’hiver, quand seule la plage lui appartient, et que les embruns laissent le goût du sel sur les lèvres.  C’est facile pour elle, elle habite là bas. J’étais tombée en amour, devant une de ses créations, un mobile, mi païen, mi porte bonheur, tintinnabule bruissant à chaque mouvement d’air et j’ai tellement aimé qu’elle m’a offert de quoi le faire.

j’ai bien quelques poissons en os de sèche gravé qui trainent dans l’atelier, plus qu’à aller les chercher, et je mélangerai les coquillages, de Bretagne, de Nouvelle Calédonie, et du Golfe Persique avec ceux du Grau du Roi, je crois que se sera pour moi, un beau symbole. Le symbole de ma liberté et celui de cette mer qui est mon élément depuis que je suis née.

3-DSC_0497

 

 

 

4-DSC_0503 5-DSC_0523

1 2 3 4 11