Le châle de Josse …

Classé dans : Cadeaux d'artistes | 11

 

C’était il y a quelques mois, années, j’avais craqué sur la laine angora du Ver à soie, je ne sais pas si vous vous en souvenez c’était dans les petits riens 

 

DSC_0074 douce et chaude et …. je n’ai jamais eu le temps … et en plus je n’aime pas le crochet.

DSC_0096-800x535

 Et puis mon amie Josseline, m’a dit, il y a quelques semaines, tu veux que je te crochète un châle ?  Ouiiiiiiiiii,  avoir quelque chose de crocheté par quelqu’un qu’on aime c’est comme un doudou, un moment de grâce, un moment de bonheur, je me protége enroulée dedans.

Et voici la merveille ….. doux, doux et chaud, je l’ai étrenné ce matin, pour déambuler sur les chemins.

 

DSC_0686 DSC_0684 DSC_0682 DSC_0681 DSC_0678 DSC_0676 DSC_0675

 

EDITO : comme toute la journée, j’ai eu des questions sur FB, du genre, c’est un shaw machin, un South chose ….. après vérification auprès de la crocheteuse (désolée, mais ce n’est pas mon truc le crochet, et je ne fais pas partie de la caste, je n’ai pas été initiée, et je n’en ai pas vraiment envie), confirmation c’est bien le « South bay shawlett », shawlette toi même tiens ;-) ça va pas de me dire autant de gros mots en même temps ….. ;-). Je pense que vous trouverez les explications un peu partout.

Rhoo heureusement que Bohemia est là, le modèle est ICI

Crochet vous avez dit crochet ….

Classé dans : Inspiration, Je n'ai rien inventé | 9

DSC_0241 DSC_0234 Devant la douce folie du livre de Cécile Balladino, Crochet Bohème, et la recrudescence sur la toile du crochet qui est une vraie déferlante de couleurs. J’ai décidé de m’y mettre aussi ….

DSC_0280 9 DSC_0282 9 Au point qu’après avoir montré mes essais à mon éditeur …. il m’a demandé de faire un livre ….

DSC_0283 9 C’est le début que je vous montre, après je ne vous montrerais plus pour l’effet de surprise.

DSC_0284 9 Je vais demander à Roselyne la reine du crochet de me donner des cours accélérés … parce que mes débuts au crochet datent des années 70 mais c’est comme le vélo, ça ne s’oublie pas.

DSC_0286 9

DSC_0288 9

C’est un bon début non ? Les couleurs ne sont pas vraiment dans mes tons mais bon à force on finit par s’y habituer …

De vous à moi, il y en a une qui est aux anges, ma fille, la seule qui peut mettre du rouge, du vert, de l’orange et du jaune sans être ridicule.

DSC_0235

 

Edito du 3 avril / Poisson d’Avril pour le livre …. pour le reste oui je crochète mais pour ma princesse des petits riens.

Crochet vous avez dit crochet ? Crochet Bohème de Cécile Balladino

Classé dans : Decouvrir un artiste | 11

Beaucoup sont au courant je fais une allergie notoire au crochet, je déteste les granny et pourtant il n’y a que les idiots qui ne changent pas d’avis. Cécile Balladino m’a conquise, m’a convertie… jusqu’à présent sur les blogs de crochet où quelquefois je me hasarde, je vois toujours la même chose, des classiques tout juste revisités, du free form informe, des granny un peu trop seventies à mon goût et là Cécile Balladino a réussi son pari, sortir de la banalité des ouvrages au crochet, dépoussiérer ce vieux monsieur et réinterpréter à sa manière des travaux d’aiguilles immuables, leur apportant ainsi leurs lettres de noblesses, réinterprétant inlassablement des points intemporels … jouant les gammes de couleurs comme un pianiste virtuose pour que le présent en télescopant le passé deviennent un style incontournable que toute la blogosphère se met à copier dans une  mode déferlante du bohème et du gipsy.

Son crochet bohème est une invitation au voyage immobile, des roulottes que l’on a  réveillées de la torpeur de leur sommeil centenaire le temps des prises de vue servent d’écrin à ses pétillants ouvrages qui loin du quotidien brumeux de nos vies citadines, nous emportent tour à tour dans un rêve d’enfant, une rêve gitan celui non galvaudé du monde baroque et tzigane de Cécile, le monde d’Eclectic Gipsyland,

J’ai eu la chance de voir les ouvrages lors de la conception du livre, ils m’ont envoutée et indirectement j’ai un peu participé sans le vouloir … un comble pour la réfractaire au crochet que je suis.

Demain dans ma boite aux lettres, je sais que j’ouvrirais un livre nouveau dans le monde créatif, un livre où la perfection s’allie à la créativé pour mon plus grand bonheur, un livre qui fera de moi, une enfant du vent, une fille du voyage et peut être qui sait, me donnera envie de crocheter l’arc en ciel.

Merci Cécile.

Le blog de Cécile Eclectic Gipsyland

crochetbohèmeballadino

A découvrir en vidéo, un extrait du livre, vous pourrez peut être apercevoir au détour d’une roulotte, une toute petite fille qui a bien voulu jouer les mannequins d’un jour et qui en est toute intimidée à présent. Je remercie Claire Curt la photographe auteur de cette vidéo pour sa patience, et merci à Cécile d’avoir choisi MamZelle Pauline.


CROCHET BOHEME avec Cécile Balladino par editionslibella

crochet bohème

paulineroulottes

 Si vous avez envie de découvrir le lieu des prises de vues des photos c’est ici

Sortie le 10 janvier 2012 – Editions Libella – Le temps apprivoisé.

Et la dentelle sauva l’Irlande

Classé dans : Inspiration | 8

 

William Adolphe Bouguereau, la petite fille au crochet – 1905

La dentelle d’Irlande

La dentelle d’Irlande se joue du contraste entre les motifs en relief et épais et le filet fin sur lesquels ils sont crochetés.

Inspirée des dentelles italiennes et espagnoles à l’aiguille de la fin du XVII ème siècle, la dentelle d’Irlande se devait de faire concurrence (dans les années 1840) aux précieuses et coûteuses dentelles aux fuseaux.

Les motifs évoluèrent, et la pure imitation devint un art à part entière, reflétant une culture irlandaise, on retrouvera les roses et les trèfles, la rose à cinq pétales symbolisant les cinq plaies du Christ, le trèfle de Saint Patrick servant à illustrer le mystère de la Trinité.

Mademoiselle Riego de la Branchardière revendiqua l’honneur d’avoir personnellement inventé cette technique. Elle était née en Angleterre d’une mère irlandaise et d’un père français, famille émigrée en Angleterre depuis 1789. Elle publia entre 1848 et 1887, plus d’une centaine de brochures destinée aux travaux d’aiguille. Mademoiselle Riégo de la Branchardière avait surtout une immense connaissance des techniques anciennes, et s’était beaucoup inspiré des travaux anciens et ceux d’autres dames bien moins érudites qu’elle, et elle avait ce que beaucoup lui enviaient, l’intuition de savoir ce qui serait dans l’air du temps

Pendant la grande famine (1845-1850) – je ne vais pas vous refaire l’histoire de l’Irlande, quand même ….- . La dentelle au crochet sauva l’Irlande, et la vie de nombreuses personnes. Elle permis à grand nombre d’entre eux de pouvoir émigrer, et de nourrir leur famille.

Les religieuses lancèrent une immense opération, aidées par les dames de classes aisées. Elles enseignèrent le crochet aux familles les plus démunies (hommes, femmes,enfants …) et trouvèrent des commanditaires, fournissant le coton et les crochets, et écoulant les ouvrages. Outres les religieuses, les dames de la bonne société s’organisèrent, remplissant granges et maisons bourgeoises d’élèves apprenant le crochet, parmi elles, Suzanne Meredith fondatrice à Cork de l’école « Adélaïde« , ou Madame Hands développant ainsi dans le Nord de l’Irlandeune importante industrie.

Bon marché, facilement lavable, le crochet et le coton envahirent toutes les maisons, même les pires masures, les travaux étaient de toutes beautés. Les gens crochetaient devant leur maison assis sur un talus ou un muret. Les personnes se spécialisaient dans un motif et donnaient les autres motifs à crocheter à d’autres.

Le succès fut immense, de 1880 jusqu’en 1910, la dentelle d’Irlande fut exportée partout dans le monde, le grand couturier parisien Paquin utilisa la dentelle d’Irlande dans ses modèles, l’Art Nouveau s’y prêtant fortement à la luxuriance des motifs.

La production gagna l’Autriche, l’Allemagne, l’Est de la France, et même l’Italie d’où elle s’était inspirée.

Le déclin eut lieu dans les années 20, la concurrence de la dentelle mécanique, l’essor des métiers industriels devint trop forte.

 

Sources :

Fait main 1989
Irish Lace Museum
Collection de textile ancien ICI et ICI, à voir absolument, des merveilles.

Ceci est un article que j’ai écris en novembre 2008, sur le blog communautaire « histoires de boites à couture ».

Les photos sont issues du Metropolitan Museum of Art

Comment faire des granny sans crochet héhéhé ?

Classé dans : Inspiration | 10

Enfin j’espère, en rangeant ma pagaille en carton, j’ai fait cette découverte, je sais que c’est une dame qui me l’avait offert mais ma mémoire me fait défaut c’est épouvantable …

Ca fait quand même une demi heure que je triture dans tous les sens que je rentre et sors les griffes (ça j’ai l’habitude au sens propre aussi ….) et mazette et boule de gommes je ne sais comment faire …

Mais bon c’est pour faire des granny nanananana …. et sans crochet, quoique en y regardant bien, je pense qu’il en faut peut être un peu.

L’un est plus grand que l’autre comme vous pouvez le voir ci après et ci dessous … non vous ne voyez pas …

Et là c’est mieux ;-)

Je n’ai pas eu le temps de vous faire la déco chabada et shabby mais bon m’en veuillez pas, et puis avec les couleurs d’origine pas facile quand même …

Bon je retourne cartonner à fond …

Tu tricotes toujours …

Classé dans : Les petits riens, Ouvrages | 3

Tu tricotes depuis toujours
Avec tes mots d’amour
Une maille à l’envers,
pour mon pull over
Une maille à l’endroit,
pour me protéger du froid

Depuis ma première brassière
Tu surveilles mes pas
Une maille à l’endroit,
C’est un jour pour toi
Une maille à l’envers,
C’est la fête des mères.

NL –  2007

 

Bonne fête à toutes nos mamans,

Et à toutes celles qui sont nos mères virtuelles,
et nous soutiennent dans nos combats

Envie de tricoter ?

Classé dans : Inspiration | 3

Moi aussi …  une envie subite,  de douceur et de calme …

Pub non rémunérée ;-) parce que je fais ce que je veux quand je veux avec qui je veux et comme je veux, ma liberté n’a pas de prix …..

 Donc si vous voulez de l’angora c’est ici

Atelier 196

Il n’y en aura pas pour tout le monde …. et prix tout minimini …

1 2