Au Moulin

Classé dans : 365 petits riens | 2


 

Je me la pète un peu parce qu’on n’a qu’un olivier, et je n’ai même pas ramassé les olives, mais je suis allée au moulin à huile, avec ma petite cagette d’olives. On a attendu, notre tour, pour la pesée, et bien il y en avait assez pour une bouteille. C’est un endroit de rêve des oliviers à perte de vue et le Luberon derrière, c’est un lieu féérique et magique hors du temps, et je suis repartie toute fière avec ma bouteille, ben oui, cet arbre que ma soeur avait planté il y a presque quarante ans a donné pour la première fois de sa vie une bouteille d’huile (parce qu’avant personne ne les ramassait, pas les bouteilles, les olives) alors prévisions sur le calendrier des plantations, une douzaine d’oliviers.

Porter les olives

2 Responses

  1. mamillon du Luberon

    un pays béni des Dieux, et notre protecteur le Luberon derrière ,un lieu oublié il y a 50 ans , quand nous avons décidé de construire notre point d’attache, qui hélas est devenu trop fréquenté, d’abord par les artistes très connus, du cinéma, de la chanson, du théatre, de la musique , des écrivains, et après bien sûr hélas , 3 fois hélas, la gauche caviar,et enfin depuis quelques mois, oui depuis quelques mois, des grands patrons de multinationales….. l’invasion ! mais on résiste bien ….et grâce au parc du Luberon en 1971, plus aucune construction , sinon nous aurions eu des « domaines » jusqu’en haut de ses 1.200 et quelques mètres …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.