La fée Givrée est passée ce matin …

Classé dans : 365 petits riens | 3

Sur ma route, en ce dimanche matin, quand les compétitions sportives vous éloignent de votre couette.

C’était magique, comme si une fée totalement givrée avait saupoudré toute la campagne, dans la lumière irréelle et matinale, les faucons encore endormis perchés au sommet des amandiers (chut ne le dites à personne, encore trois mois, et les premières fleurs apparaîtront). C’était si incroyable, que je me suis sentie obligée de m’arrêter. Au loin, un homme promenait ses chiens, à côté quelques chasseurs tirant on ne sait trop sur quoi, et juste à côté de nos oreilles. Pétards funèbres d’une cérémonie quasi foraine. Et la pureté de l’air, la clarté du ciel, ce Mistral implacable, qu’elle est belle ma Provence l’hiver.

JA de France Patchwork à Auriol

Classé dans : 365 petits riens | 4

Toujours un immense plaisir de se retrouver, de partager de discuter. Je ne suis pas encore au top pour le petit ouvrage de la journée, mais finalement j’ai bien aimé quilter au coton perlé, je vais m’y remettre …

 

Merci à Christiane de son accueil. La salle n’était peut être pas très jolie, comme l’ont ralé les râleuses notoires, mais on s’en fout, on était ensemble.

Quotidien

Classé dans : 365 petits riens | 2

Quotidien

Comment rater ses photos

Classé dans : 365 petits riens | 3

Partir dans le Mistral, quand le soleil est couché, n’avoir pas assez de lumière pour photographier, crapahuter dans les vignes, essayer de discerner les choses, se battre avec le réglage de son appareil, être déconcentrée par les hurlements du vent dans arbres,  … mais compléter sa collection de nuages …. qui filent sur les montagnes

 

Limitation à 30 km/h et la Bourse aux jouets

Classé dans : 365 petits riens | 0

Ce que j’aime dans mon village, c’est pendant la période de la chasse, les faisans d’élevage qui se promènent, tu les appelles, ils viennent … pas de quoi être de les tuer. Ce que j’aime aussi, c’est qu’ils sont respecteux des limitations de vitesse et du code de la route (eux …).

Donc après un brin de causette avec Monsieur Faisan, qui je le répète est à moins de 150 mètres des habitations, je suis allée à la bourse aux jouets.


 

J’ai négocié avec des petites filles, leurs poupées, j’ai marchandé, au lieu de 1 euro, la poupée,

 j’ai payé 10 euros les trois,

je n’aime pas « estanquer » les gens comme on dit chez nous,

 je suis revenue avec de jolis trésors (tout à fait inestimables) dont je vous parlerais un de ces jours …

(non pas Casimir, ni les Barbapapa …)

Samedi matin

Classé dans : 365 petits riens | 1

Dans la semaine, j’avais fait une promesse que je n’ai pu tenir (en fait j’ai oublié) pour me faire pardonner, j’ai promis que je ferai des pancakes au petit déj et que je regarderai Fairy Tail avec elle (pour préparer la Japan Expo ça va de soi) , il y en a une qui n’a pas oublié …. alors … ben pancakes , manga et mon café en ce jour de 11 novembre.

 

Et de la lumière à l’ombre

Classé dans : 365 petits riens | 4

 

Sublime moment qui se reflète dans les pare-brises et qui prépare en l’entrée dans la nuit.

 

de l’ombre à la lumière …

Classé dans : 365 petits riens | 5

 

Le matin, le monde est sombre et même quelquefois un peu inquiétant et lorsque la journée avance doucement, la lumière se fait différente

Les routes sont comme la vie, peuplées à tout moment d’ombre et de lumière. Malgré le fait que je sois légérement (totalement) surbookée en ce moment, j’essaye encore de regarder les petits riens chaque jour. Bonne journée à tous.