Besoin de petit instant de sérénité …

Classé dans : 365 petits riens | 6

Besoin de mes petits riens, Aigu’illes en Luberon c’est dans quelques jours, j’ai pris une pause d’une heure pour regarder les plantes vertes … certaines sont de sortie, d’autres encore abritées de l’ardeur du soleil, je ne pense pas faire d’autre post avant Lundi prochain, mais j’ai vraiment hâte de retrouver ma vie.

Belle semaine à vous tous.

Après la tempête

Classé dans : 365 petits riens | 2

Le dernier Saint de Glace est passé, le soleil semble être revenu, pour un bon mois j’espère même quinze jours me suffiraient. Les animaux se vautrent au soleil, il y a du toilettage en prévision, le jardin ressemble à une jungle, je n’ai pas le temps, je cours après le temps, je cours après les heures sans pouvoir me mettre au repos. Une dizaine de jours encore et enfin se poser. Les basilics sentent déjà l’été.

Aigu’illes en Luberon s’annonce sous de beaux hospices, nous vous y attendons tous avec impatience. Je retourne à mes mises  à jour, mes partages, la communication, mes impressions, mes invitations et toute la logistique … épuisant.  Alors je vais voir Bouddha au milieu des herbes folles et je lui pose des questions.

Bon week end à vous.

Et la lumière vainquit l’obscurité

Classé dans : 365 petits riens | 5

Enfin le soleil, enfin du bleu, j’ai vraiment cru que l’obscurité envelopperait tout mon monde. Le ciel est immense de bleu, le Mistral a chassé les nuages, et la foudre s’est enfuit.  J’ai planté des simples, il y a encore un peu de place dans mon bac ancien. L’églantier enlace le cyprès, le bank blanc termine sa floraison, d’autres arbres à fleurs prennent sa place, le bassin reprend des allures d’été, et il y a encore tant de travail. Une mésange à tête noire est revenue nicher sous l' »agrubi » de mon père, il la surveillait chaque année, elle est là, ses petits dans le nid, nous n’avons pas trop osé les déranger, c’est pour cela que la photo est floue. On attend l’envol. J’ai craqué pour des Pilae en achetant des graines pour le potager, ils me font penser aux énormes bégonias qui encombraient le salon de ma grand mère.

Mon grand père aurait eu 100 ans, cette semaine, pourquoi nos grand père partent ils toujours trop tôt, et puis dans ce monde qui vacille, peut être reste-t-il juste au bout du chemin, un petit peu d’espoir.

 

 

Il y a des élections qui me parlent bien plus que d’autres

Classé dans : 365 petits riens | 3

 

 

Aujourd’hui à Arles, déjà trois ans, c’est un nouveau règne, le XXIIIème Règne et la fête des gardians,  les arlésiens ont élu leur reine pour trois ans, et la présenteront au monde, j’ai assisté à la cérémonie en 2014, mais cette année je n’ai pas le courage d’y aller et surtout je manque de temps. Et comme si, juste pour me le rappeler, j’ai trouvé dans un vide grenier, le buste d’une jeune arlésienne, on dirait plus du plâtre que de la terre cuite, mais je trouve qu’elle a belle allure et elle est signée, je l’aime déjà, et elle trône au milieu de ma collection d’arlésiennes.

Comme je vous le disais, c’est une élection qui me passionne plus que d’autres, rêver au milieu des soieries et des costumes, des coulas et des rubans. J’ai mis un peu des photos de 2014 et si vous voulez en voir plus c’est ICI pourquoi est ce que j’aime tout ça ? Parce que c’est le seul moment où sont conjuguées mes deux passions, les chevaux et les costumes. Belle journée du premier mai à tous.

En savoir (Clic clic) plus ICI

et ICI

et encore LA

 

Cur Currunt ?

Classé dans : 365 petits riens | 9

Le « pourquoi courent ils ?  » aurait été l’origine du nom de ce petit village de par chez moi,  prononcé par l’illustre Jules César, regardant les habitants s’enfuir devant ses troupes.  Cucuron, un nom qui fait rire les enfants. J’adore m’y promener les jours de marché ….01-DSC_0836 02-DSC_0838 03-DSC_0840 04-DSC_0842 05-DSC_0844 06-DSC_0857 07-DSC_0862 08-DSC_0864 09-DSC_0865 10-DSC_0866 11-DSC_0867 12-DSC_0868 13-DSC_0869 14-DSC_0871 15-DSC_0872 16-DSC_0873 17-DSC_0875

Je surveille de près mon rebelle qui années après années, ingurgite le panneau d’interdiction de stationner.

18-DSC_0876 19-DSC_0878 20-DSC_0882

C’est quand même joli par chez moi.

 

Un autre regard

Classé dans : 365 petits riens | 14

01-DSC_0824

Elle m’a emprunté mon appareil photo, et m’a dit je te prépare un petit rien, elle a regardé à travers l’objectif et à examiné le petit chat. Et ce sont des photos que je n’aurai pas faites, parce que quand on n’a pas douze ans, on n’a pas le même regard que les  adultes, et j’aime le résultat, il est pour moi sa mère,époustouflant.

 

02-DSC_0821 03-DSC_0816 04-DSC_0809 05-DSC_0805 06-DSC_0803 07-DSC_0799 08-DSC_0798 09-DSC_0794 10-DSC_0793 11-DSC_0789 12-DSC_0786

Il est dans mes mains, l’été de la princesse des petits riens

Classé dans : 365 petits riens | 7

DSC_0742

Les matins de week end ou de vacances, je crois que depuis que je sais lire, nous nous installions avec ma mère, au soleil ou dans le salon pour prendre un petit déjeuner, nous sortions les vieilles revues, ou les nouvelles, les livres créatifs, des revues de Patchwork françaises et étrangères, et nous nous inspirions, nous rêvions, nous avions des tonnes de projets….  nous papotions, c’était avant pinterest et internet bien sûr.

Ce samedi matin est un peu différent … les ouvrages qui sont dans le livre existent déjà et pour cause  …. c’est tellement surréaliste … je feuillette un livre, qui est tellement magnifique, que je ne réalise pas que c’est le mien … c’est Titouan le confident, qui sort de sa réserve pour me dire, mais ouvre le, regarde comme je suis beau, regarde comme ton panier à salade a rajeuni, regarde feuillette, profite … c’est ton livre. Il ne plaira ou ne plaira pas, mais il est à toi ….

Alors j’ai me suis installée, j’ai fait un café dans le silence de la maisonnée, j’ai cueilli quelques roses qui se prennent pour des choux, et j’ai ouvert mon livre …

 

DSC_0754 DSC_0755 DSC_0758 DSC_0759 DSC_0760

J’ai retrouvé Titouan très fier d’être dedans … et j’ai rencontré Pierrot le Mécano, et Rosy sa groupie, j’ai croisé Arthur le Rossignol, l’escargot amoureux et la fée des jardins, j’ai vu des lutins allumer des étoiles … et c’était bien …

DSC_0766 DSC_0767 DSC_0769 DSC_0770 DSC_0772

 

J’aime vivre dans le monde de Victorine, la princesse des Petits Riens, j’espère que vous aimerez aussi.

Bon samedi à vous … au fait le livre est aux Editions de Saxe, c’est par là …. 

L’été de la Princesse des Petits Riens – Broderie Poétique – Nathalie Locquen

Classé dans : 365 petits riens | 5

On imagine quelquefois que nos petits riens ne servent à rien, et puis un jour, ils reviennent à la surface et deviennent un ouvrage, puis deux, puis un livre entier ….  de la Camargue, à la Bretagne, des Montagnes des Alpes  aux champs de fleurs de mon Luberon, du jardin de grand mère à cette si belle ville qu’est notre Capitale, ils sont nés de fil et soie, de laine et coton.

J’ai le bonheur de vous présenter  Broderie Poétique, l’Eté de la Princesse des Petits riens …..

A feuilleter ici

 

couv broderie poetique nathalie locquen

 

 

DSC_0031-001 DSC_0914 DSC_0114DSC_0960 20 DSC_0117 DSC_0683 DSC_0743 DSC_0429 DSC_0428 DSC_0930 DSC_0907 DSC_0773 DSC_0183 DSC_0444 DSC_0145 DSC_0147 DSC_0179 DSC_0150 DSC_0932 DSC_0936 2

 

P1060354

1 2 3 4 15