Les nouvelles habitantes du bassin

Classé dans : 365 petits riens | 3

 

 

 

La première fleur de nénuphar a fleuri, et nous avons de nouvelles habitantes dans le petit bassin,

elles ont l’air de se plaire, on entend des plouf quand on passe à côté … j’adore toutes ces bestioles qui élisent domicile dans le jardin.

Cet après midi, je plante le coin bleu, et je ne savais pas que la ciboulette faisait des fleurs …. j’ai hâte de les voir.

 

 

 

Le jardin se remet de épreuves de l’année

Classé dans : 365 petits riens | 4

Après 6 mois de sécheresse et un hiver assez éprouvant, il se remet tout doucement. pas envie d’écrire, pas envie de parler, juste regarder les plantes se réanimer après un hiver sans fin.  Il y a tant à faire encore …. les rosiers s’épanouissent en liberté, les nénuphars sont presque prêts, les carpes et poissons rouges sont étroitement surveillés par Capou et tous les autres chats quel meilleur abreuvoir que les bassins.  Le jardin protégé dans la vieille cage a fleuri, j’ai « tondu » le gazon dans le bocal, j’ai retrouvé ma brouette kitch en fer forgé … et il fait beau.

EnregistrerEnregistrer

Avant le déluge

Classé dans : 365 petits riens | 3

Ils ont prévu le déluge pour demain, des orages effrayants

 

Alors ce matin,

 

Ranger un peu la cuisine

Mettre à sécher sa première récolte

Sentir les nouvelles fleurs 

Traiter le bassin aux poissons rouges  contre la vase

Surveiller les escargots

Se dire que le héron a besoin d’un coup de peinture peut être … ou peut être pas

 


Oxygéner le bassin aux nénuphars

se perdre dans les yeux de Mistral

Réciter du Ronsard …

Regarder le ciel

Donner une nouvelle vie à la vieille baignoire

Surveiller les fraisiers

Jouer avec lumière

Se dire que les abeilles devraient être heureuses

 

Trouver une place au soleil pour le lustre d’hiver et se dire qu’on aura peut être des citrons ….

 

Je vous ai fait grâce du récurage des box des chevaux …. quand même.

 

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Après l’orage

Classé dans : 365 petits riens | 2

Sentir l’odeur de fleurs du marronniers et de l’acacia, regarder le seringua, le lilas et les roses anciennes s’épanouir doucement, et se dire que malgré les orages, c’est beau le printemps …

Besoin de petit instant de sérénité …

Classé dans : 365 petits riens | 6

Besoin de mes petits riens, Aigu’illes en Luberon c’est dans quelques jours, j’ai pris une pause d’une heure pour regarder les plantes vertes … certaines sont de sortie, d’autres encore abritées de l’ardeur du soleil, je ne pense pas faire d’autre post avant Lundi prochain, mais j’ai vraiment hâte de retrouver ma vie.

Belle semaine à vous tous.

Après la tempête

Classé dans : 365 petits riens | 2

Le dernier Saint de Glace est passé, le soleil semble être revenu, pour un bon mois j’espère même quinze jours me suffiraient. Les animaux se vautrent au soleil, il y a du toilettage en prévision, le jardin ressemble à une jungle, je n’ai pas le temps, je cours après le temps, je cours après les heures sans pouvoir me mettre au repos. Une dizaine de jours encore et enfin se poser. Les basilics sentent déjà l’été.

Aigu’illes en Luberon s’annonce sous de beaux hospices, nous vous y attendons tous avec impatience. Je retourne à mes mises  à jour, mes partages, la communication, mes impressions, mes invitations et toute la logistique … épuisant.  Alors je vais voir Bouddha au milieu des herbes folles et je lui pose des questions.

Bon week end à vous.

Et la lumière vainquit l’obscurité

Classé dans : 365 petits riens | 5

Enfin le soleil, enfin du bleu, j’ai vraiment cru que l’obscurité envelopperait tout mon monde. Le ciel est immense de bleu, le Mistral a chassé les nuages, et la foudre s’est enfuit.  J’ai planté des simples, il y a encore un peu de place dans mon bac ancien. L’églantier enlace le cyprès, le bank blanc termine sa floraison, d’autres arbres à fleurs prennent sa place, le bassin reprend des allures d’été, et il y a encore tant de travail. Une mésange à tête noire est revenue nicher sous l' »agrubi » de mon père, il la surveillait chaque année, elle est là, ses petits dans le nid, nous n’avons pas trop osé les déranger, c’est pour cela que la photo est floue. On attend l’envol. J’ai craqué pour des Pilae en achetant des graines pour le potager, ils me font penser aux énormes bégonias qui encombraient le salon de ma grand mère.

Mon grand père aurait eu 100 ans, cette semaine, pourquoi nos grand père partent ils toujours trop tôt, et puis dans ce monde qui vacille, peut être reste-t-il juste au bout du chemin, un petit peu d’espoir.

 

 

Il y a des élections qui me parlent bien plus que d’autres

Classé dans : 365 petits riens | 3

 

 

Aujourd’hui à Arles, déjà trois ans, c’est un nouveau règne, le XXIIIème Règne et la fête des gardians,  les arlésiens ont élu leur reine pour trois ans, et la présenteront au monde, j’ai assisté à la cérémonie en 2014, mais cette année je n’ai pas le courage d’y aller et surtout je manque de temps. Et comme si, juste pour me le rappeler, j’ai trouvé dans un vide grenier, le buste d’une jeune arlésienne, on dirait plus du plâtre que de la terre cuite, mais je trouve qu’elle a belle allure et elle est signée, je l’aime déjà, et elle trône au milieu de ma collection d’arlésiennes.

Comme je vous le disais, c’est une élection qui me passionne plus que d’autres, rêver au milieu des soieries et des costumes, des coulas et des rubans. J’ai mis un peu des photos de 2014 et si vous voulez en voir plus c’est ICI pourquoi est ce que j’aime tout ça ? Parce que c’est le seul moment où sont conjuguées mes deux passions, les chevaux et les costumes. Belle journée du premier mai à tous.

En savoir (Clic clic) plus ICI

et ICI

et encore LA