Ok c’est Noël et après ? Vous n’allez pas nous ….. une pendule.

Classé dans : 365 petits riens | 12

Je vais dépoussiérer la maison et les santons … Ils ont peints les derniers qui attendaient dans leur boite depuis l’année dernière …

 

Les blés de la Sainte Barbe poussent tranquillement, plantés en retard, ils ne sont pas très gaillards …

le mouton a des moutons sur le dos … p…. de poussière …. qui s’infiltre partout.

 

 

Et ce matin j’ai pensé qu’on vivait une époque de fous, que le monde devenait totalement dingue, et que dans cette tourmente, il fallait arrêter de subir, mais réagir. J’ai pensé et constaté qu’ils allaient arriver à déclencher une guerre mondiale pour ingérence par piratage électronique, que des gens tuaient leur propre enfant ou ceux des autres quand ils ne les laissaient pas tout simplement mourir sous les bombes ou dans leur voiture, j’ai pensé que des enfants étaient assez endoctrinés pour poser des explosifs, guidés au nom d’un homme couvert de sang se prenant pour Dieu. J’ai pensé qu’une population entière s’affolaient pour un mot mal à propos à coup de like venimeux. L’état d’urgence est prolongé, mais on s’agglutine sur les marchés de Noël, un gars de 101 ans a été condamné pour pédophilie. En Siberie, il se joue en coulisse le remake de Hunger Game (viol, tuerie et massacre en téléréalité) et je regarde ce monde qui est le mien  .. impuissante et hébétée. On vit une époque effrayante, tout ce  déferlement de haine à tous les niveaux, du petit statut perso et misérable qui égratigne et insulte les uns et les autres sans aucune once de honte, à l’article de presse que l’on nous assène en boucle. En même temps, ils m’emmerdent tous à dire que Noël c’est une fête commerciale, que les lobbies nous forcent à consommer  .. d’abord Noël c’est une fête religieuse, d’abord, il ne faudrait quand même pas l’oublier, c’est la naissance du Messie pour les chrétiens, la naissance d’un Prophète pour les Musulmans. Qui vous oblige à faire d’énormes cadeaux et de souper avec un minimum de 20 personnes pour fêter ça ?

Même si comme moi, la mécréante, vous n’avez aucune accointance avec le Seigneur,  pour ceux qui sont seuls, rien ne vous empêche d’aller  à la messe de minuit (parce que j’irai, même en maudissant tous les fans club religieux), qui vous empêche d’aller aider le Samu Social, ou servir des repas pour les Resto du Coeur, qui ? Je voudrais bien le savoir. J’ai la chance de vivre dans une région où les traditions sont belles, les crèches habillées, les processions aux flambeaux féériques et c’est gratuit.  Chez vous je suis sûre qu’il y a de belles choses à voir et à apprendre. Un repas simple avec un jolie table dressée, c’est déjà la fête, pas besoin de foie gras, de saumon et de langoustes. Mais voilà, ça donne un peu de travail. Donc je le crie haut et fort, ils m’emmerdent tous avec leurs états d’âmes commerciaux et leur pensées dégoulinantes de charité et de mansuétude sur la  solitude, sans agir d’aucune sorte. C’est comme tout, personne ne vous oblige à prendre votre carte bleue, tout n’est que question de choix, des gens sont seuls le soir de Noël, vous aussi ? Des centaines d’associations se battent ce soir là pour un monde différent, rejoignez les au lieu de pleurer sur le sort des autres en buvant votre coupette de champagne en bonne compagnie, chez moi dans le midi, il y a toujours une place vide au cas où quelqu’un taperait à la porte, c’est ainsi. Même célibataire, même sans enfant, même à l’autre bout de la Provence, j’ai bougé mes fesses et j’ai mis dans ma maison quelques déco de Noël, parce les déco de Noël pour ceux qui pensent qu’ils n’en n’ont pas les moyens, tout l’été, elles sont quasiment données sur les vides greniers, et qu’une bougie dans un verre, c’est déjà la magie de Noël. C’est à vous de changer le monde, il ne changera pas si vous ne vous bougez pas.

Voilà ça m’a énervé pour le week end, et c’est dit. Bon samedi à vous.

Je déclare officiellement ouverte la saison des chieurs de Noël.

Et si le ciel ….

Classé dans : 365 petits riens | 7

 

 

 

dsc_0142

 

s’enflammait tout un coup, symbole de mon impuissance.

Essayez de passer une belle journée.

dsc_0162 dsc_0170 dsc_0168 dsc_0166 dsc_0164 dsc_0172 dsc_0160 dsc_0158 dsc_0147 dsc_0146

Airport

Classé dans : 365 petits riens | 2

 

 

IMAG5296-1 IMAG5295

 

Un « pestacle » au milieu de l’enregistrement des bagages …

des centaines de personnes qui attendent le visage fermé … on y pense tous …  saugrenu …surprenant, improbable … un mariage d’opérette.

 

 

DSC_0105 DSC_0106 DSC_0107 DSC_0109 DSC_0110 DSC_0111 DSC_0112 DSC_0115

 

un peu plus loin …

DSC_0116

 

DSC_0117

et je fredonne pour oublier …

Airport, airport
You’ve got a smiling face
You took the one I love so far away
Flying away, flying away
Airport, airport
You’ve got a smiling face
You took my lady to another place
Flying away, flying away

Je ne regarderai plus les pâquerettes comme avant

Classé dans : 365 petits riens | 1

 

Un ciel en colère hier soir … une grosse colère qui est aussi la mienne,

je ne regarderai plus jamais les pâquerettes comme avant …

 

Elle s’est endormie là, écrasée par un chauffard, un chauffard qui roule comme un dingue

sur cette petite route de campagne limitée à 50 km/h.

S’il était le seul ce serait une moindre peine,

mais ils sont si nombreux dans leur incivilité.

Ce n’est qu’un chat me direz vous, un jeune chat de quelques mois,

ce n’est pas une grande perte, il y en a tellement dans le coin.

Vous avez raison, ce n’est qu’un chat,  le mien, de cette espèce qui prolifère et envahie de leurs crottes vos jardins si  proprets (bordéliques en fait) .

Mais quand ce sera au tour d’un enfant de se faire écraser par un automobiliste inconscient, me direz vous la même chose ?

Je suis en colère de l’avoir trouvée morte dans un fossé, au milieu des pâquerettes.

Un chauffard qui ne prend même pas le temps de s’arrêter et de chercher le propriétaire ,

ou s’il s’arrête c’est pour jeter le chat dans un coin… j’ai cherché durant des jours.

Mes incantations les plus viles vont vers cet individu.

C’est une épidémie en ce moment, à moins que ça ne soit un jeu de poursuivre les chats en voiture.

Tuer un chat porte malheur, le savent ils ces êtres sans repentir ?

C’est vrai, je ne regarderai plus jamais les pâquerettes comme avant.

Je les regarderai comme le symbole de la connerie de l’homme,

le plus grand destructeur de la planète,

le seul être malfaisant et arrogant qui existe sur celle ci.

L’homme le seul animal avec soi disant une intelligence,

prédateur nuisible et dangereux, pourri jusqu’à la moelle par son ego, exterminateur de lui même.

 

et j’ai fait un bouquet …

juste pour oublier un instant la peine de mes enfants qui ont perdu leur animal.

Elle repose avec mes autres chats, les chats qui ont fait parti de ma vie, sous les pâquerettes.

Le paradis n’existe pas, si je ne dois y être accueillie par mes chats.

 

 

L’incivilité n’est pas un vice de l’âme, elle est l’effet de plusieurs vices, de la sotte vanité, de l’ignorance de ses devoirs, de la paresse, de la distraction, du mépris des autres, de la jalousie.

(Jean de LA BRUYÈRE, XI)

Ohhh mais c’est la Saint Nicolas

Classé dans : 365 petits riens | 3

DSC_0138 DSC_0137 DSC_0144 DSC_0142 DSC_0139

 

 

Il a pris le chemin qui vient des nuages … si si je vous l’assure … ce matin on a encore compté les jours avant Noël, dans l’inévitable calendrier de l’avent, Best Of de la Bastidane …. ;-) et Saint Nicolas ne devrait pas tarder.

Savez vous que je prends toutes les bonnes choses de toutes les civilisations et de toutes les religions ….

DSC_0023 DSC_0027 DSC_0024 DSC_0030

 

 

La polémique sur les crèches de Noël me fatigue en ce moment, l’art et la manière de monter les gens les uns contre les autres, j’ai rêvé d’un monde de tolérance, j’ai rêvé de l’utopie, j’ai rêvé d’un endroit où chaque fête religieuse serait l’occasion d’une communion entre les peuples, j’ai rêvé que dans les rues, dans les lieux publics, on illumine pour Noël, pour le Kippour, pour l’Eid, pour le Tèt, pour la fête de la mi automne, pour Diwali, en toute laïcité, la vie, nos vies, j’ai rêvé que chacun expliquerait à l’autre, qu’est ce qu’il fête et pourquoi il le fête, et nous aurions à chaque fois, un moment de paix, de partage … c’est trop demander je sais ? … Mais on pourrait leur dire à tous ceux qui veulent diviser pour mieux régner … …. Au lieu d’interdire autorisons … Peuple m’entends tu ?

Documents2

Européennes

Classé dans : 365 petits riens | 2

DSC_0981

 

Si t’as pas voté, t’as pas le droit de chouiner …..mais ceux qui y sont allés ont le droit de te baffer …

Livres d’enfants

Classé dans : 365 petits riens | 3

De mon temps, les livres d’enfants ressemblaient à ça …… mais ça c’était avant ;-)

DSC_0192 DSC_0193DSC_0177 DSC_0174 DSC_0172DSC_0171 DSC_0167 DSC_0166

 

DSC_0211

Il faut avouer quand même que visuellement parlant, il vaut mieux des grenouilles, des quenouilles

que …..

des paires de couilles …..

 

 

Secrets de poudrier

Classé dans : 365 petits riens | 10

C’était en 2009, les bijoux, un sous thème, parfum bijou,  un ouvrage qui a voyagé du Japon aux USA en passant par la France. Dommage je ne sais pas où, et ça me mets un peu en colère, … il est enfin de retour … comme ça dans un paquet sans un mot juste en vrac, bien emballé,  mais il est vrai, qui suis je moi, dans le domaine des expositions, pour avoir osé dire que je pouvais exposer ce challenge :-). Heureusement, d’autres bien plus professionnels que moi, s’en sont chargés.

Secrets de poudrier

« de ses cheveux élastiques et lourds,

vivant encensoir de l’alcôve,

Une senteur montait sauvage et fauve »

Le parfum est déjà un bijoux pour le corps d’une femme. Mais un bijou-parfum est son secret, personne ne sait qu’il est caché à l’intérieur d’une ouvrage d’orfèvrerie, discret, mais si présent. Le bijou est là pour sublimer ce parfum, outil de séduction. Ces quelques vers de Charles Baudelaire m’ont inspirée une poudrier discret d’or et de gemmes enflammant la chevelure d’une femme, parure enivrante et étincelante.

Il va être transformé en autre chose, embelli encore, réembelli pour disparaitre totalement de son contexte originel.

 

DSC_0757 DSC_0760 DSC_0762 DSC_0820 DSC_0822 DSC_0823 DSC_0824 DSC_0825

 

1 2