Le potager, silence, ne pas déranger, ça pousse.

Classé dans : 365 petits riens | 2


Bientôt les blettes et les herbettes, bientôt les aubergines et les courgettes, bientôt les tomates et les fraises, bientôt les prunelles et les coccinelles qui s’éclatent comme des bêtes à manger les pucerons …

Le potager s’étirent doucement sous le figuier tandis que le banc appelle à la méditation ou à surveiller les enfants dans la piscine.

Les semis de basilic ont tellement bien fonctionné que je crois que je vais en donner à tous le village.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

2 Responses

  1. Margueritte Chiffons

    J’aimerai bien aller voir tes semis de basilic, et tes pieds de tomate. j’aime les potagers désorganisés, oû les mauvaises herbes ont également leurs place.
    Bon dimanche .

  2. Jacqueline

    le potager est toujours un endroit magique ! les couleurs et les parfums évoluent au fil du temps ! ici après une forte canicule et maintenant un déluge quasi permanent, le potager ne sait plus à quoi s’en tenir… les tomates hésitent à rougir, les poivrons, aubergines s’interrogent, les courgettes et les concombres osent une sortie… ils semblent se rassurer quant à la saison…

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.