Grosse colère

Classé dans : 365 petits riens | 11

Sur ma route, à trois kilomètres de distance,  ma colère est inextinguible, elle n’a pas de mot, elle est blanche, si le tir au renard est autorisé en Vaucluse, il est interdit de chasser avec sa voiture.

Je vous vois déjà offusqué, quoi mais c’est un accident, un accident ? A l’endroit où j’ai vu ces pauvres bêtes, il faut rouler à 30 km/h … ça nous laisse le temps de freiner. Donc si c’est un gosse, un chien c’est pareil ?

 

Je suis folle de rage, totalement furieuse, après le Davy Crocket débile qui a coupé la queue du renard, en un trophée grotesque.

Qu’est qu’on attend, qu’il n’y est plus jamais de faune sauvage chez nous, de tout détruire, de vivre dans un désert.

Les renards sont comme les loups, ils attaquent les animaux qui ne sont pas protégés. C’est à l’homme de protéger les moutons ou les poules. Mais nous voulons tout et sans aucun effort. Le renard ne fait plus parti des nuisibles qu’on se le dise, sauf chez nous.

Hier une horde de sangliers a traversé la route de mon mari, il lui a suffit de lever le pied et de freiner, ils ont soif, ils ont faim, après des mois de sécheresse et les incendies, alors si on roule doucement, on ne risque pas de détruire sa voiture, parce que 80 kg sur la carrosserie ça fait mal, mais un renard, c’est plus amusant.

 

 

Où s’attarde mon regard

Classé dans : 365 petits riens | 2

Au milieu des giboulées de septembre, mon regard s’attarde, il se promène, et s’interroge. Des dorures des Eglises à l’austérité des Temples, de cette fabrique abandonnée au bord du ruisseau où j’aimerai tant entrer, découvrir comment les plantes ont poussé, telle une serre improvisée.

Des orgues d’antan aux girouette folles, des toits de tuiles vernissées, aux balcons fleuris il s’arrête, l’espace d’une seconde pour regarder ce que d’autres ignorent. Dans un automne précoce que les fleurs ont du mal à repousser, je rêve et j’enregistre le temps. Et c’est sous un lustre au bronze ancien, que j’écoute l’Histoire. Bien avant de découvrir les oeuvres qui durant quatre jours m’ont émerveillées. On se donne rendez vous demain ?

 

Les rencontres

Classé dans : 365 petits riens | 0

Pendant le Carrefour Européen du Patchwork, il y a de belles rencontres ….

 

 

Et des photos ratées pour moi ;-) DH je ne te remercie pas ….

 

1er jour – Carrefour Européen du Patchwork

Classé dans : 365 petits riens | 3

 

 

 

 

 

S’enthousiasmer

Rêver

S’émerveiller

S’inspirer

Etre dubitatif

Etre scotché

Ne pas être réceptif

Etre réceptif

Ne pas être surpris

Etre surpris

S’exclamer

Adorer

Penser que certains sont perturbés et que d’autres des génies

Se dire aussi qu’il existe des génies perturbés et des perturbés sans génie

Sourire des inspirants, et des inspirés …

 

 

Mais ne jamais rester insensible, l

 

C’est ça magie du Carrefour Européen du patchwork

Quatre jours de bonheur total

 

La suite demain …

 

 

 

 

 

Réveil alsacien

Classé dans : 365 petits riens | 3

Matin magique, durant trois jours, au coeur de Vosges, juste un petit col pour se retrouver en Alsace pour le Carrefour Européen du patchwork, on a joué au chat et à la souris avec le soleil et la pluie, et les lumières étaient merveilleuses.

Pour ne pas que j’ai trop la nostalgie, des forêts et de l’herbe verte, le temps s’est mis au gris en Provence également, pour ne pas que je regrette mon petit chalet douillet, mes jeux dans les choux géants et mes rêveries au bord du ruisseau.

Ce matin, il va falloir affronter la réalité, travailler, puis les rendez vous à l’hôpital, demain je vous offrirai les photos des oeuvres textiles qui ont enchantées mon séjour.

 

Jeanne qui rit, Jeanne qui pleure

Classé dans : 365 petits riens | 8

 

Mes humeurs se suivent et se ressemblent, ce matin, je serai plutôt endormie ….

Elle est arrivée hier par voie postale, j’ai ouvert le paquet comme une petite fille pressée …

Mon mari a fait Glups

Ma fille ainée a dit « Elle est effrayante »

Ma cadette « Comment ils ont fait ça ? « 

J’ai dit « Elle est géniale »

Les poupées à trois têtes, ont fait la joie des petites filles bien avant les poupées connectées, celle ci date des années 50.

Je vais me la chouchouter, lui faire un brin de toilette, même si je ne lui rendrais jamais le rose et le bleu pastels de sa combinaison de peluche.

Tête en caoutchouc, corps bourré de paille … peluche .. comment ne pas l’aimer?

Vous pourrez dire ce que vous voudrez, c’est ma poupée …

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Déplacement stratégique

Classé dans : 365 petits riens | 2

Effectuer un déplacement stratégique des végétaux, pour anticiper le froid qui risque d’arriver très vite. S’installer dans la bibliothèque et les regarder par la baie vitrée, bibliothèque jardin d’hiver qui les accueillera bientôt. Déjeuner rapidement d’un repas insulaire, continuer les déplacements,  Dépiauter les physalys et les monnaies du papes qui sèchent depuis une quinzaine de jours pour en faire de beaux bouquet, garder les graines pour l’année prochaine. Laisser monter les basilics pour les prochains semis.

Se dire que l’été est bien terminé, trop vite …

Ce matin dès potron minet, la vendangeuse se donnait des airs de soucoupe volante dans les vignes, le soleil se lève, il va faire beau.

 

Une histoire d’Automne et d’escargots domestiques

Classé dans : 365 petits riens | 3

 

Il a plu toute la journée d’hier et la nuit, enfin de l’eau au bout de presque 4 mois sans pratiquement une goutte d’eau. Les escargots dans le jardin s’en sont donnés à coeur joie. Sauf, que …. Gentil voisin, aime les escargots … à la Provençale, alors je lui ai expliqué qu’il pouvait ramasser tous les escargots qu’il voulait sauf certains, « nos escargots domestiques », Lulu, Lili,  Anie et les autres,  ceux qui,  pour tous ceux qui s’en souviennent avaient un prénom et vivaient dans ma cuisine quand les filles étaient petites, ces escargots que nous avons ramené de notre ancien jardin vers celui ci lorsque nous avions déménagé et qui avaient été offerts par Mamy Claire .. C’est une histoire très ancienne, mais les escargots sont toujours là énormes et tranquilles, d’ailleurs c’est quoi l’espérance de vie d’un escargot ? Hier soir en sortant dans le jardin, après que la pluie eut cessé, en évitant d’écraser lesdits escargots qui commençaient leur balade,  j’ai pris une fou rire, Roger mon voisin, avait marqué le prénom d’un des escargots sur la coquille. Il va falloir que je fasse les autres …

Ce matin, j’ai recommencé une collection de nuages, il fait frooooid, hier soir on a allumé le premier feu de l’année.

Il pétarade dans le lointain de tous côté, depuis l’aube, c’est l’ouverture de la chasse.

Ca sent l’automne a plein nez, quelques fleurs jouent les prolongations, mais il est bien avancé cet automne. On est passé de la canicule à l’hiver en moins de 48 heures. On perdu plus de 20 °C de température.

Ce matin, le Mistral ou la Tramontane chasse les nuages et purifie l’air. La chienne des voisins de Belle Etoile m’épie dans les vignes, j’ai un peu peur pour elle, elle si craintive et si gentille, j’espère qu’un chasseur ne la confondra pas avec du gibier.

Je me demande si je ne vais pas rallumer un feu.

 

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

1 2 3 4 5 6 294